Sécurité mondiale des vaccins

Communiquer sur la sécurité des vaccins

Afin de renforcer les capacités de nos états membres à communiquer sur la sécurité des vaccins, l’OMS et ses partenaires, appuyés d’experts en communication et en sécurité des vaccins, travaillent sur le développement d’outils de communication intégrés au cycle de surveillance des manifestations post vaccinales indésirables (MAPI). Un groupe de travail s’est réuni les 22-23 Juin 2016 afin de discuter des aspects méthodologiques de développement des différents messages et de la stratégie de leurs diffusion au niveau régional et national.

Il a été convenu que l'objectif à terme de ce travail était d’encourager la notification des MAPI au niveau mondial. Une compréhension des MAPI et la communication des risques est essentielle pour répondre aux préoccupations des parents et d'assurer l'acceptabilité à long terme de la vaccination. Il a été également reconnu que l'engagement politique au plus haut niveau était essentiel pour atteindre cet objectif.

Le Comité consultatif mondial sur la sécurité des vaccins (GACVS) célèbre 15 ans de contributions à la sécurité vaccinale

La diminution des maladies infectieuses évitables par la vaccination s’est accompagnée d’une augmentation de l’attention portée aux réactions vaccinales éventuelles. Pour répondre à ce phénomène, l’OMS a créé le Comité consultatif mondial sur la sécurité des vaccins (GACVS) en 1999, en vue de fournir des avis techniques rigoureux sur des questions de sécurité vaccinale. En tant que groupe scientifique indépendant, le GACVS évalue les risques liés aux vaccins afin d’accompagner les décideurs des politiques de vaccination, tant à l’échelle nationale que mondiale, et de guider la mise au point de stratégies ainsi que de mécanismes, notamment dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Un article détaillé examinant les réalisations du GACVS, son évolution et les obstacles rencontrés au cours de ses 15 ans d’existence a récemment été publié (Asturias EJ, et al., 2016 - http://dx.doi.org/10.1016/j.vaccine.2016.05.018 )

Une adresse pour de l’information sûre sur la sécurité des vaccins? Le Réseau pour la sécurité des vaccins

En raison des succès de la vaccination, certaines maladies ne sont plus perçues comme des menaces. Certains groupes n’hésitent pas à promouvoir et partager sur les vaccins des informations non documentées, trompeuses et partiales. Cela génère de la méfiance et de la crainte au sujet des vaccins et perturbe les programmes de vaccination conduisant ainsi à la réémergence de maladies qui étaient sous contrôle.

Comment faire face à une crise de sécurité vaccinale – un stage de formation spécifique en Tanzanie, mars 2016

À la demande du Ministère de la Santé, du Développement de la communauté, du Genre, des Personnes âgées et de l’Enfance de la République-Unie de Tanzanie, l’OMS a organisé sur le terrain une enquête novatrice sur les manifestions postvaccinales indésirables (MAPI) et une formation de simulation en communication, à Bagamoyo, du 14 au 18 mars 2016. Au nombre des participants figuraient des techniciens de l’Autorité tanzanienne des produits alimentaires et pharmaceutiques (TFDA) et du programme de vaccination (IVD), des membres du Comité national des MAPI, des techniciens et experts d’organisations partenaires en Tanzanie, travaillant en immunisation et vaccination au niveau régional.

Révision des variables fondamentales pour le suivi des Manifestations postvaccinales indésirables (MAPI) et du formulaire de notification des MAPI

Afin d’encourager les pays à notifier les MAPI avec des informations essentielles, le Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale (GACVS) a proposé en juin 2012 un ensemble de données de base spécifiques aux vaccins, comprenant 22 variables fondamentales. Un formulaire de notification incorporant ces variables fondamentales a donc été développé et utilisé par plusieurs Etats membres. Le GACVS a examiné le retour d’information des pays et recommandé l’ajout de trois autres variables. Cet ensemble de données révisé devrait améliorer la qualité des données collectées et permettre aux responsables des programmes nationaux des Etats membres de mieux contrôler la sécurité des vaccins. Un formulaire de notification des MAPI développé par l’OMS a été révisé en incorporant ces changements.

Documents de référence de l'Initiative mondiale pour la sécurité des vaccins



Page mise à jour le 12 mai 2016

Contactez-nous

Sécurité mondiale des vaccins
Organisation mondiale de la Santé (OMS)
20 Avenue Appia
1211 Genève 27
SUISSE
Courriel: gvsi@who.int