Mélamine et acide cyanurique

Toxicité, évaluation préliminaire du risque et orientation sur les teneurs dans les denrées alimentaires


Sécurité et évaluation du risque

À la suite de l’incident mentionné ci-dessus concernant de la nourriture pour animaux et une éventuelle contamination, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) ont effectué en 2007 des évaluations préliminaires du risque.

La FDA a publié une évaluation provisoire du risque sur la mélamine et les analogues structurels et a fixé pour la mélamine la dose journalière tolérable (DJT) à 0,63 mg/kg.
Étude de la FDA

L’EFSA a publié une déclaration provisoire recommandant d’appliquer une DJT de 0,5 mg/kg au total pour la mélamine et ses analogues (ammeline, ammelide, acide cyanurique)
Première déclaration de l'EFSA

L’EFSA a publié le 24 septembre une déclaration actualisée sur les risques pour la santé publique entraînés par la présence de mélamine dans le lait pour nourrisson et d’autres produits laitiers.
Déclaration actualisée de l'EFSA

Ces valeurs se fondent sur les études expérimentales de la toxicité de la mélamine. Comme il n’y a pas d’étude sur la toxicité associée de la mélamine et de l’acide cyanurique qui permettrait de déduire une dose journalière tolérable, on recommande d’utiliser les valeurs de DJT actuellement proposées.

Partager