Tuberculose (TB)

Poursuivre l'extension et le renforcement d'une stratégie DOTS de qualité

Composante 5: Système de suivi et d'évaluation et mesure des effets

Système d'enregistrement et de notification

Il est vital de mettre en place un système fiable de suivi et d'évaluation communicant régulièrement entre le niveau central du système de santé et ses niveaux périphériques. Cela suppose un enregistrement standardisé des données individuelles des patients, comprenant les informations sur l'issue des traitements, que l'on utilise ensuite pour la compilation trimestrielle des cohortes de patients.

Une fois réunies et analysées, ces données servent à surveiller l'issue des traitements dans les établissements, à repérer les problèmes locaux à mesure qu'ils surviennent, à garantir dans toutes les régions la même lutte antituberculeuse de qualité, et à évaluer les résultats de chaque pays au niveau national et international. Il faut effectuer une surveillance régulière du programme pour vérifier la qualité des informations et résoudre d'éventuels problèmes concernant les résultats.

Développer l'enregistrement et de la notification des données

Les pays développés comme ceux en développement disposent désormais de plus d'informations sur les diagnostics, avec les résultats des cultures, les antibiogrammes, les résultats des tests du VIH, qui peuvent servir à orienter la prise en charge des patients. Les administrateurs des programmes de lutte antituberculeuse doivent également contrôler les dossiers et les rapports des prestataires de soins publics et privés qui ne sont pas directement liés au programme national de lutte antituberculeuse. Il faut veiller avec une attention particulière à la confidentialité des informations individuelles sur les patients. Le cas échéant, on envisagera le recours à des systèmes électroniques d'enregistrement des données.

Pour faire le meilleur usage des informations à tous les niveaux, de nombreux pays devront former leur personnel à l'analyse et à l'interprétation des données, de même qu'à l'utilisation de logiciels qui peuvent grandement faciliter ce travail. Les systèmes d'enregistrement électronique deviennent de plus en plus courants et l'on devra envisager de conserver les informations individuelles, ce qui permettra des analyses plus détaillées des données recueillies.

Le rapport de l'OMS sur la lutte mondiale contre la tuberculose compile chaque année les données de deux cents pays, surveille l'ampleur et les tendances des épidémies, la mise en œuvre et les effets de la stratégie Halte à la tuberculose, ainsi que les progrès dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

Partager