Tuberculose (TB)

Partenariat public-privé (PPP) pour traiter et combattre la tuberculose

Foire aux questions

Qu'est-ce que le PPP?

Le PPP fait participer l'ensemble des personnels de santé - qu'ils appartiennent au secteur public ou privé, qu'ils soient formels ou informels - pour fournir à des cas avérés ou présumés de tuberculose des soins conformes aux normes internationales.

Quand le PPP est-il nécessaire?

Le PPP est nécessaire dans les cas suivants:

  • en cas de forte utilisation du secteur privé et du secteur public ne relevant pas du programme national de lutte antituberculeuse comme les facultés de médecine, l'armée, etc.;
  • lorsque la qualité des soins dans ces installations est mauvaise;
  • quand le dépistage des cas est faible;
  • en cas de mauvais résultats de traitement;
  • quand les patients se heurtent à des retards et à des dépenses importantes.
Comment le PPP améliore-t-il la qualité du diagnostic, du traitement, améliore-t-il leur décentralisation, et rend-il le traitement plus facilement accessible aux patients?

Le PPP réduit les pratiques erronées en fondant le diagnostic et le traitement antituberculeux sur des bases factuelles conformes aux normes internationales pour les soins de la tuberculose. Cela permet d'améliorer les taux de guérison et de réduire les risques de résistance aux médicaments, mais permet aussi de limiter les cas où la tuberculose est diagnostiquée à tort, évitant ainsi des traitements inutiles et souvent coûteux.

Comment le PPP améliore-t-il le dépistage des cas et réduit-il les retards de diagnostic?

Le PPP contribue à améliorer le dépistage des cas de tuberculose et réduit les retards de diagnostic en impliquant l'ensemble des personnels de santé dans l'orientation des patients et la recherche d'un diagnostic au bon moment, garantit une bonne notification de tous les cas diagnostiqués et l'enregistrement pour le traitement adapté en application des lignes directrices du programme. Pour participer, les personnels appartenant au secteur privé doivent recevoir une formation adéquate pour que la qualité de leurs services soit conforme aux normes internationales pour les soins de la tuberculose. Des données attestent que les personnels du secteur privé sont souvent le premier point de contact pour obtenir des services de santé: dotés d'une formation appropriée, ils pourraient jouer un rôle important dans le dépistage des cas et l'orientation des patients vers le secteur public, réduisant ainsi drastiquement les retards de diagnostic.

Le PPP assure-t-il un meilleur accès et un accès équitable aux soins pour tous les patients?

Le PPP améliore l'accès au traitement en impliquant les personnels de santé vers lesquels se tournent les personnes déshéritées, marginalisées et les plus vulnérables pour obtenir des soins. Souvent, les installations de santé publiques sont éloignées du domicile ou du lieu de travail des patients, ce qui les oblige à engager des frais de transport et leur fait perdre des gains, autant d'obstacles qui empêchent les défavorisés d'accéder aux soins de santé. L'engagement de tous les personnels dans le cadre du PPP favorise l'accès à des services de santé plus proches, tant pour les hommes que pour les femmes. Ce partenariat garantit par ailleurs une notification efficace et l'enregistrement pour un traitement adapté dans le cadre des lignes directrices du programme, pour tous les patients chez qui la maladie a été diagnostiquée.

Comment le PPP permet-il de réduire les dépenses de santé et de protéger financièrement les personnes déshéritées?

Le PPP réduit les frais des patients car le traitement antituberculeux est gratuit et tous les autres frais sont maintenus à un niveau minimum. Il peut également réduire les coûts indirects des patients en fournissant des services plus proches de leur domicile ou de leur lieu de travail.

Comparé à d'autres services de santé, le PPP assure-t-il un meilleur accès aux services de soins de santé pour les femmes?

Dans de nombreux pays en développement, les femmes ont souvent moins de pouvoir pour décider d'avoir recours à des soins de santé. De plus, les installations de santé publiques ne sont pas toujours faciles d'accès par rapport à leur lieu de résidence. Les frais de transport et la perte de gain tant pour la patiente que pour l'accompagnant sont d'importants obstacles pour que les femmes accèdent aux soins de santé publics. Elles se tournent donc le plus souvent vers le secteur privé. Le PPP peut permettre aux femmes d'accéder à des services de soins de santé de bonne qualité à proximité de leur domicile.

Le PPP permet-il de garantir le recueil de données épidémiologiques essentielles?

Le PPP contribue à l'exhaustivité de la surveillance épidémiologique de la tuberculose lorsque l'ensemble des personnels de santé diagnostiquant et traitant la maladie suit correctement les procédures systématiques de consignation et de notification des cas de tuberculose en lien avec les systèmes d'information nationaux.

Quels rôles peuvent jouer les personnels du secteur privé dans la lutte antituberculeuse?

Tous les personnels de santé, qu'ils relèvent du privé ou du public, peuvent jouer un ou des rôle(s) important(s) dans la lutte antituberculeuse, à savoir: aider à identifier les personnes atteintes; prescrire des traitements; superviser le traitement; localiser les personnes ayant abandonné le traitement; fournir des informations et assurer la sensibilisation, la formation et la supervision du personnel de santé; et gérer l'approvisionnement de médicaments et des équipements.

Liens

Partager