Prise en charge de l'abus de substances psychoactives

La naloxone: un antidote aux overdoses d’opiacés à emporter à domicile

Boîte de naloxone injectable
OMS

4 novembre 2014 -- On estime qu’à l’échelle mondiale, 69 000 personnes meurent chaque année d’une overdose d’opioïdes. De nouvelles lignes directrices de l’OMS visent à réduire le nombre mondial de décès liés aux opioïdes. Elles recommandent aux pays d’améliorer l’accès à la naloxone pour les personnes susceptibles d’assister à un problème d’overdose dans leur entourage: amis, membres de la famille, partenaires de consommateurs de drogues et travailleurs sociaux. En Écosse, un programme public a été mis en place permettant aux personnes concernées d'emporter la naloxone à domicile après avoir reçu une formation.

Stratégie mondiale visant à réduire l’usage nocif de l’alcool

Une employée de magasin étiquette des bouteilles dans le rayon des boissons alcoolisées
AP Photo/Steve Helber

On estime que l’usage nocif de l’alcool entraîne 2,5 millions de décès chaque année, en grande partie parmi les jeunes. La consommation d’alcool est le troisième facteur de risque de maladie dans le monde. L’alcool est à l’origine de problèmes très divers qui peuvent avoir des effets dévastateurs sur les individus et les familles et perturber gravement la vie des communautés.

La stratégie mondiale visant à réduire l’usage nocif de l’alcool, approuvée par l'Assemblée mondiale de la Santé en mai 2010, reconnaît que l’usage nocif de l’alcool et le développement socioéconomique sont étroitement liés. Elle est le fruit de l’engagement pris par les États Membres de l’Organisation mondiale de la Santé à mener une action durable à tous les niveaux.

Actualités


Le mandat de l'OMS

Ce site Web contient des informations concernant l’utilisation et à l’abus de substances psychoactives, ainsi que sur les projets et activités de l’Organisation mondiale de la Santé dans les domaines relatifs à l’utilisation de ces substances et aux troubles y afférents.

L’OMS est la seule organisation dont la compétence s’étend à l’ensemble des substances psychoactives, licites ou non. Le mandat de l’OMS dans le domaine relatif à l’utilisation de substances psychoactives englobe:

  • la prévention et la réduction des effets nocifs pour la santé et la vie sociale de l’utilisation de substances psychoactives;
  • la réduction de la demande s’agissant de l’usage non médical de substances psychoactives;
  • l’évaluation des substances psychoactives en vue de conseiller les Nations Unies concernant leur réglementation.

Depuis sa création en 1948, l’OMS a joué un rôle moteur en aidant les pays à prévenir et à limiter les problèmes liés à l’utilisation de substances psychoactives, et en publiant des recommandations concernant le choix des substances psychoactives à règlementer.

En 2000, le Département Abus de substances psychoactives a rejoint le Département Santé mentale pour former le Département Santé mentale et abus de substances psychoactives, ce qui reflète les nombreuses analogies existant entre la gestion de la santé mentale et celle des troubles liés à l’utilisation de substances psychoactives.

Informations essentielles sur l'OMS

Directeur général
Direction générale

Gouvernance de l'OMS
Constitution de l'OMS, Conseil exécutif et Assemblée mondiale de la Santé

Centre des médias
Informations, événements, aide-mémoire, contacts et multimédia

Voyages internationaux et santé
Recommandations utiles pour les voyages, vaccinations obligatoires

Rapport sur la santé dans le monde
Rapport annuel sur la santé publique mondiale et statistiques essentielles