Déterminants sociaux de la santé

Combler le fossé en une génération: comment faire?


Améliorer les conditions de vie quotidiennes

L'équité dès le départ

Au moins 200 millions d’enfants dans le monde ne se développent pas pleinement. Cette perte de potentiel a d’énormes conséquences sur leur santé et sur l’ensemble de la société. L’une des mesures qui offrent les meilleures chances de réduire les inégalités en santé en l’espace d’une génération est d’investir dans les premières années de l’existence. La Commission préconise:

  • d’instaurer un mécanisme interinstitutions pour garantir la cohérence des politiques de développement du jeune enfant;
  • de faire en sorte que tous les enfants, toutes les mères et toutes les personnes qui s’occupent d’enfants bénéficient d’un ensemble complet de programmes de qualité;
  • d’offrir à tous les enfants un enseignement primaire et secondaire obligatoire de qualité.

Un environnement salubre pour une population en bonne santé

Le cadre de vie influe sur la santé et les chances de s’épanouir. En 2007, pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, la majorité des habitants de la planète vivaient en milieu urbain. Près d’un milliard de personnes vivent dans des bidonvilles. Les conditions de vie quotidiennes ont une grande incidence sur l’équité en santé. L’accès à un logement de qualité, à de l’eau propre et à des services d’assainissement est un droit de l’homme. La Commission préconise:

  • de mettre à disposition davantage de logements à un coût abordable en consentant les investissements nécessaires pour améliorer les conditions de vie dans les bidonvilles, notamment en apportant en priorité l’eau et l'électricité ;
  • d’encourager de façon équitable les comportements sains et sans danger, en favorisant la pratique d’exercice physique, des régimes alimentaires sains, en luttant contre la violence et la criminalité par un bon aménagement du milieu et par des contrôles réglementaires, notamment des points de vente d’alcool;
  • d’investir durablement dans le développement rural;
  • de veiller à ce que les politiques économiques et sociales appliquées pour faire face au changement climatique et à d’autres problèmes de dégradation de l’environnement tiennent compte des considérations d’équité en santé.

Des pratiques équitables en matière d’emploi et travail décent

L’emploi et les conditions de travail ont une grande incidence sur l’équité en santé. Quand les conditions d’emploi sont bonnes, elles offrent une sécurité financière, garantissent une condition sociale correcte, favorisent le développement personnel, les relations sociales et l’estime de soi et protègent contre les risques physiques et psychosociaux. La Commission préconise:

  • de faire du plein emploi, de l’équité en matière d’emploi et de conditions de travail décentes des objectifs centraux des politiques socio-économiques nationales et internationales;
  • d’offrir aux hommes et aux femmes des emplois sûrs et suffisamment rémunérés pour tenir compte du coût réel et actuel d’une vie saine;
  • de protéger tous les travailleurs en appliquant les principales normes et politiques internationales du travail;
  • d’améliorer les conditions de travail de tous les travailleurs.

Protection sociale tout au long de l’existence

Chacun a besoin d’une protection sociale tout au long de son existence, dès le plus jeune âge, pendant la vie active et au cours de la vieillesse. Une protection est nécessaire aussi en cas d’événement ou d’accident particulier tels que la maladie, l'incapacité, la perte d’emploi ou de revenus. À l’échelle mondiale, quatre personnes sur cinq ne bénéficient pas d'une sécurité sociale de base. L’ extension de la protection sociale à tous, dans les pays et à l’échelle mondiale, sera un pas décisif dans l’instauration de l’équité en santé en l’espace d’une génération. La Commission préconise:

  • d’appliquer des politiques globales et universelles de protection sociale, ou de les renforcer;
  • de veiller à ce que les systèmes de protection sociale couvrent les travailleurs précaires, y compris dans le secteur non structuré et les personnes effectuant un travail domestique ou gardant d’autres personnes.

Des soins de santé universels

L’accès et le recours aux soins sont cruciaux pour un bon état de santé et des conditions sanitaires équitables. Sans soins de santé, bien des possibilités d’améliorer fondamentalement la situation sanitaire disparaissent. Près de 100 millions de personnes sombrent chaque année dans la pauvreté à cause de dépenses de santé catastrophiques. La Commission préconise:

  • de fonder les systèmes de soins de santé sur les principes d’équité, de prévention de la maladie et de promotion de la santé, en garantissant l’accès universel aux soins – et avant tout aux soins de santé primaires – sans considération de solvabilité.
Partager