Cadre stratégique 2012 à 2015

Résumé d'orientation

Le présent document expose le cadre stratégique des opérations du Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant (ci-après dénommé le Partenariat), pendant la période comprise entre 2012 et 2015. Il s’inspire des débats qui se sont déroulés au Conseil d’administration et des conclusions de plusieurs réunions pertinentes, ainsi que des vastes consultations menées auprès des membres du Partenariat. Il reflète aussi la décision du Conseil d’administration de reconnaître le protocole de continuité des soins de santé génésique, maternelle, néonatale et infantile (RMNCH) comme le cadre opérationnel du Partenariat.

Cette Stratégie s’inscrit dans le droit-fil de la réussite des partenaires à réaliser les objectifs de la Stratégie et du Plan de travail 2009-2011 », document qui a permis des avancées majeures dans le domaine de la santé de la femme et de l’enfant au cours de la période visée. Il incombe, toutefois, à la communauté sanitaire mondiale de faire tout ce qui est en son pouvoir pour réduire la mortalité infantile (objectif 4 du Millénaire pour le développement), améliorer la santé maternelle (OMD 5), et s’employer à réaliser tous les autres OMD. D’importants engagements politiques et financiers (comme la Stratégie mondiale du Secrétaire général des Nations Unies pour la santé de la femme et de l’enfant et la Campagne pour la réduction accélérée de la mortalité maternelle en Afrique) sont des leviers de premier ordre. Les pressions exercées sur l’économie mondiale, d’autres priorités sanitaires, une tendance croissante à la monovalence représentent autant de défis à relever ; s’y ajoute la structure actuelle de l’aide sanitaire mondiale.

La proposition de valeur du Partenariat tient au fait qu’il est la seule tribune capable de rassembler les multiples partenaires de la communauté sanitaire mondiale autour des questions d’amélioration de la santé de la femme et de l’enfant et de la promotion de la continuité des soins.

Les activités du Partenariat sont guidées par sa philosophie et sa mission :

  • Philosophie : La réalisation des OMD, permettant à la femme et à l’enfant de jouir de leur droit au meilleur état de santé qu’ils soient capables d’atteindre d’ici 2015 et au-delà.
  • Mission : Aider les partenaires à harmoniser leurs orientations stratégiques et catalyser l’action collective afin de parvenir à l’accès universel à des soins de santé génésique, maternelle, néonatale et infantile complets et de qualité.

L’action du Partenariat s’articulera autour de trois objectifs stratégiques (OS) qui reflètent la proposition de valeur du Partenariat et définissent le cadre d’élaboration de chacun de ses produits et de chacune de ses activités :

  • OS 1 : Favoriser l’échange de connaissances et le recours aux innovations pour agir afin d’accroître l’accès à ces éléments et leur utilisation dans le but de renforcer les mécanismes d’élaboration des politiques, de prestation de services et de financement.
  • OS 2 : Sensibiliser pour mobiliser les ressources, les harmoniser, et intensifier l’engagement, afin de déboucher sur des promesses de ressources supplémentaires au service de la continuité des soins de santé génésique, maternelle, néonatale et infantile, la visibilité des questions de santé de la femme et de l’enfant dans les forums pertinents, et sur un consensus autour de l’élaboration et de la mise en œuvre de politiques reposant sur des bases factuelles.
  • OS 3 : Promouvoir la responsabilisation concernant les ressources et les résultats afin de disposer d’une meilleure information pour suivre les résultats obtenus avec le protocole de continuité des soins de santé génésique, maternelle, néonatale et infantile, et de surveiller de façon plus approfondie et plus systématique l’affectation concrète des engagements des ressources.

Pour atteindre ces objectifs, le Partenariat structurera ses activités selon quatre principes opérationnels :

  • Etre centré sur les partenaires, en les aidant à réaliser les objectifs du Partenariat sans remplacer ni reproduire leur action ou leurs modalités de gouvernance interne/responsabilisation.
  • Polariser sur le rassemblement (c’est-à-dire offrir aux partenaires une tribune leur permettant de débattre et de se mettre d’accord sur la façon d’harmoniser leurs activités en place et nouvelles) et favoriser l’échange (c’est-à-dire servir d’intermédiaire auprès des partenaires en matière de connaissances, d’innovations, de collaborations, etc.).
  • S’inspirer de la demande des pays et des priorités régionales.
  • Promouvoir l’approche de la continuité des soins afin d’améliorer la santé de la femme et de l’enfant.

Le succès du Partenariat sera mesuré à l’aune de son aptitude à obtenir les résultats définis pour chacun de ses trois objectifs stratégiques, tels qu’ils sont récapitulés dans le Tableau 1 ci-après et, au final, à aider les partenaires à s’acquitter de leur mandat respectif et à réaliser dans les pays durement touchés des résultats meilleurs qu’ils n’auraient pu l’espérer autrement en matière de continuité des soins.

Partager