Nutrition

Nutrition et VIH/sida

L’épidémie de VIH/sida oppose au monde dans son ensemble et à l’Afrique en particulier un défi incontournable. Un effort massif est nécessaire pour atténuer l’impact de l’épidémie et les soins et le soutien nutritionnels doivent faire partie de toute action à prendre. Il faut apporter une réponse reposant sur une base factuelle pour alléger la charge globale de malnutrition et réduire la gravité et la complexité de l’impact qu’exercent réciproquement l’un sur l’autre le VIH/sida et la malnutrition. Il faut également atteindre les décideurs politiques et les acteurs dans ces deux domaines et des messages clairs et culturellement acceptables sont nécessaires. Des partenariats innovants doivent être mis en place.

La lutte contre le VIH/sida relève de la responsabilité d’une large coalition d’acteurs incluant les collectivités touchées, les gouvernements locaux et nationaux, des institutions religieuses et sociales, des agences des Nations Unies, des ONG, le secteur privé et les individus. Il est urgent que ces parties se concertent pour agir. Pour sa part, le Département Nutrition pour la santé et le développement de l’OMS a facilité, en coordination avec d’autres départements de l’OMS et des partenaires clés, un certain nombre d’activités visant à garantir une approche stratégique complète de l’épidémie.

Bases factuelles et principes directeurs

L'OMS a fait le point avec ses partenaires sur les données existantes sur les liens entre le VIH/sida et la nutrition. Des groupes consultatifs techniques se sont réunis à Genève, Durban et Washington et une réunion d’experts en mai 2003 à Genève.

À l’issue de ce travail, des rapports sur les thèmes Macronutriments et VIH, Micronutriments et VIH, Nutrition et traitement antirétroviral, Alimentation du nourrisson dans le contexte du VIH, Nutrition de la femme enceinte ou allaitante vivant avec le VIH et Croissance de l’enfant vivant avec le VIH, ont été publiés. Ces rapports ont été actualisés à mesure que de nouvelles données devenaient disponibles.

À partir des données actualisées, l’OMS a publié les «guidelines for an integrated approach to the nutritional care of HIV-infected children (6 months-14 years)” sous forme de version préliminaire destinée à être introduite dans les pays.

En 2010, le Département Nutrition pour la santé et le développement a entamé l’examen des éléments disponibles en vue d’actualiser les lignes directrices et les recommandations relatives à la nutrition, cette actualisation couvrant également les conseils émis sur le thème Nutrition et VIH, ainsi que la mise au point de lignes directrices sur les soins et le soutien nutritionnels destinés aux adolescents (plus de 14 ans) et aux adultes vivant avec le VIH, y compris les femmes enceintes et allaitantes.

Réunions régionales

En collaboration avec des partenaires, l’OMS a organisé des réunions régionales en Afrique (dans des pays anglophones et francophones) et en Asie. Les participants ont émis des déclarations les engageant à œuvrer dans les domaines du VIH/sida et de la nutrition.

Publications

Partager