Centre des médias

MERS-CoV: 5e réunion du Comité d'urgence du Règlement sanitaire international

Déclaration de l’OMS
14 mai 2014

La cinquième réunion du Comité d’urgence convoquée par le Directeur général au titre du Règlement sanitaire international (2005) concernant le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) s’est tenue par téléconférence mardi 13 mai 2014 de 12 h 07 à 17 h 12, heure de Genève (heure de l’Europe centrale).

En plus des membres du Comité d’urgence, trois conseillers experts ont participé à la session informelle uniquement, 1 mais pas à la formulation de l’avis pour le Directeur général.

Treize États parties affectés ayant notifié des cas de MERS-CoV ou des signes d’infection depuis décembre 2013 ont également participé à la téléconférence: l’Arabie saoudite, l’Égypte, les Émirats arabes unis, les États-Unis d’Amérique, la Grèce, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Malaisie, Oman, les Philippines, le Qatar et le Yémen.

Le Secrétariat de l’OMS a fait le point et une évaluation des dernières évolutions épidémiologiques et scientifiques, avec une description de la recrudescence récente de cas dans les communautés et les hôpitaux, les modes de transmission et les principales observations d’une mission de l’OMS menée en Arabie saoudite du 28 avril au 5 mai 2014.

Les pays affectés ont donné des informations sur les événements récents sur leur territoire, avec les mesures qu’ils ont prises et leurs inquiétudes à propos de la situation actuelle.

Les membres du Comité ont discuté des informations fournies. Sur la base des renseignements actuels, il a indiqué que la situation s’était aggravée en termes d’impact sur la santé publique, mais qu’il n’y avait pas de signes probants d’une transmission interhumaine soutenue. Suite aux débats, le Comité a conclu que les conditions pour déclarer une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI) n’étaient pas encore réunies.

Le Comité a cependant souligné qu’il était sensiblement plus inquiet à propos de la situation. Ses préoccupations avaient trait à la forte augmentation récente du nombre des cas, aux faiblesses systémiques de la lutte contre les infections et de la prévention ainsi qu’aux lacunes au niveau des informations essentielles, et à l’exportation possible de cas, particulièrement vers des pays vulnérables.

Le Comité a prié instamment l’OMS et les États Membres de prendre des mesures immédiates pour:

  • améliorer les politiques nationales de lutte contre l’infection et les faire appliquer dans les établissements de santé de tous les pays, l’urgence étant la plus grande pour les pays affectés;
  • entreprendre et accélérer les investigations essentielles, comportant des études cas témoins, ainsi que des études sérologiques, environnementales et sur l’animal, pour mieux comprendre l’épidémiologie et évaluer l’efficacité des mesures de lutte;
  • aider les pays particulièrement vulnérables, en particulier en Afrique subsaharienne, en tenant compte des difficultés régionales;
  • renforcer l’identification et la prise en charge des cas et des contacts;
  • intensifier fortement la sensibilisation et une communication efficace sur le risque du MERS-CoV auprès du grand public, des professionnels de la santé, des groupes à risque et des responsables politiques;
  • renforcer la collaboration intersectorielle et l’échange des informations entre les ministères et avec les organisations internationales concernées, notamment l’Organisation mondiale de la Santé animale (OIE) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO);
  • élaborer et diffuser des avis concernant les rassemblements de masse pour éviter que le MERS-CoV ne continue à se propager;
  • communiquer en temps utile les informations à l’OMS, conformément au Règlement sanitaire international (2005).

Sur la base de l’avis rendu par le Comité et des informations actuellement disponibles, le Directeur général a accepté l’évaluation du Comité et l’a remercié pour son travail.

Le Secrétariat de l’OMS continuera à transmettre des mises à jour régulières aux membres et conseillers du Comité. Compte tenu des inquiétudes de celui-ci, une nouvelle réunion du Comité d’urgence sera convoquée en juin 2014 ou plus tôt si les circonstances l’exigent.


Pour plus d’information, veuillez prendre contact avec:

Christy Feig
OMS, Directeur de la communication
Téléphone: +41 79 251 7055
Courriel: feigc@who.int

Tarik Jasarevic
OMS, Chargé de communication
Portable: + 41 79 367 62 14
Téléphone: + 41 22 791 50 99
Courriel: jasarevict@who.int

Partager