Centre des médias

Déclaration de l’OMS à l’issue de la 4ème réunion du Comité d’urgence du RSI concernant le MERS-CoV

Déclaration de l’OMS
4 décembre 2013

La quatrième réunion du Comité d’urgence convoquée par le Directeur général de l'OMS en vertu du Règlement sanitaire international (2005) s’est tenue par téléconférence le mercredi 4 décembre 2013, de 12 h 00 à 15 h 50, heure de Genève (HEC).

Outre les membres du Comité d’urgence, deux experts-conseil1 ont également participé à la réunion, de même que plusieurs États Parties ayant signalé récemment des cas de MERS-CoV: l’Espagne, le Koweït, l’Oman, le Qatar et le Royaume d’Arabie saoudite.

Au cours de la séance d’information, le Secrétariat de l’OMS a récapitulé et évalué la situation épidémiologique et les derniers développements scientifiques. Il a notamment décrit l’évolution des cas dans le temps, les principales grappes de cas observées récemment, la détection par réaction de polymérisation en chaîne du MERS-CoV chez le chameau, et la préparation et le déroulement du pèlerinage du Hadj sur le plan de la santé publique.

Les États Parties touchés susmentionnés ont exposé les derniers développements survenus dans leur pays.

Après avoir examiné les informations fournies et avoir délibéré, le Comité a estimé qu’il n’y avait pas lieu de modifier son avis au Directeur général. Il a décidé à l’unanimité, sur la base d’une évaluation du risque à partir des informations désormais disponibles, que les conditions d’une urgence de santé publique de portée internationale n’étaient à l’heure actuelle pas réunies.

La situation reste préoccupante au vu des cas qui continuent de se produire et des informations nouvelles concernant la présence du virus chez le chameau. Si les membres du Comité ne considèrent pas les événements comme constituant une urgence de santé publique de portée internationale, ils ont néanmoins réitéré leurs recommandations antérieures à l’intention de l’OMS et des États Membres quant à l’importance:

  • de renforcer la surveillance, en particulier dans les pays où se rendent des pèlerins;
  • de continuer à communiquer efficacement sur le risque concernant le MERS-CoV, en sensibilisant notamment les pèlerins;
  • de soutenir les pays particulièrement vulnérables, spécialement en Afrique subsaharienne, en tenant compte des difficultés régionales;
  • d’accroître les capacités de diagnostic nécessaires;
  • de poursuivre le travail d’investigation, y compris pour identifier la source du virus et les expositions en cause grâce à des études cas-témoins et d’autres recherches; et
  • d’échanger rapidement les informations conformément au Règlement sanitaire international (2005), en continuant à agir dans le cadre d’une coordination active avec l’OMS.

Compte tenu des événements survenus depuis sa dernière réunion, le Comité a souligné la nécessité:

  • d’effectuer des travaux d’investigation, y compris des études cas-témoins au niveau international, ainsi que des études sérologiques, environnementales et sur l’interface homme-animal, afin de mieux comprendre les facteurs de risque et l’épidémiologie ;
  • de continuer à passer en revue et à améliorer les outils tels que les définitions types des cas et la surveillance, et de mettre davantage l’accent sur la prévention et la lutte contre l’infection.

Le Comité s’est félicité du vaste travail de préparation effectué par le Royaume d’Arabie saoudite, du point de vue de la santé publique, pour la surveillance et la gestion du pèlerinage du Hadj.

Comme il l’a fait depuis la première réunion, le Secrétariat de l’OMS continue de tenir régulièrement informés les membres du Comité et les conseillers. Pour ce qui est de la prochaine réunion du Comité, il a été suggéré que mars 2014 pourrait convenir (à la fin de l’hiver dans l’hémisphère Nord) mais que des faits nouveaux graves pourraient exiger la convocation du Comité avant cette date.

Sur la base de ces considérations et des informations actuellement disponibles, le Directeur général a accepté l’évaluation du Comité et remercié les membres et les conseillers de leur contribution.


1 Voir la composition du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international (2005) concernant le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV)

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Gregory Härtl
Porte-parole de l'OMS
Coordinateur, Information et réseaux sociaux
OMS, Genève
Portable: +41 79 203 6715
Courriel: hartlg@who.int

Partager