Centre des médias

L'OMS prend acte des progrès des États du Golfe qui ont élaboré une stratégie régionale de lutte contre les maladies non transmissibles

Déclaration
6 janvier 2012

Le Conseil de Coopération du Golfe (CCG), dont les ministres de la santé se sont réunis à Mascate, Oman, au début de la semaine, est la première entité régionale à réagir, au niveau des chefs d’État, à la Déclaration politique de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles (MNT) en élaborant une stratégie régionale de lutte contre des maladies comme le diabète, les maladies cardio-vasculaires, le cancer et les maladies respiratoires chroniques.

60% de la mortalité attribué aux MNT

La stratégie définit un plan visant à concrétiser les engagements convenus en septembre dans la Déclaration politique de l’Assemblée générale des Nations Unies sur les MNT. Ces maladies entraînent plus de 60% de la mortalité dans les pays du CCG et sont dues à des facteurs de risque communs comme le tabagisme, une mauvaise alimentation et la sédentarité.

«La stratégie régionale décrit ce que les 6 pays comptent faire pour lutter contre les MNT au cours des prochaines années en vue de réduire l’exposition de la population aux facteurs de risque responsables et d’améliorer les services de prévention et de traitement de ces problèmes de santé majeurs», a déclaré le Dr Ahmed Al Saidi, ministre omanais de la Santé, qui présidait la réunion. «Elle souligne également ce que les 6 pays feront pour fixer des cibles et mesurer les résultats, développer l’action multisectorielle et renforcer les capacités nationales.»

Réduire les décès prématurés

La réunion qui a eu lieu en Oman faisait suite à un sommet de 2 jours en décembre au cours duquel les chefs d’État du Conseil de Coopération des États arabes du Golfe ont approuvé une approche régionale pour réduire la mortalité prématurée due aux maladies non transmissibles.

Se félicitant de cette annonce, le Directeur régional pour la Région de la Méditerranée orientale de l’Organisation mondiale de la Santé, le Dr Ala Alwan, a déclaré: «nous savons ce qu’il faut faire pour prévenir et traiter les maladies non transmissibles, problème mondial de santé publique et de développement de plus en plus important dans de nombreux pays. Nous sommes heureux de constater que les pays du Conseil de Coopération du Golfe prennent des mesures concrètes pour mettre en œuvre les meilleures pratiques d’un coût abordable – celles dont le rapport coût/efficacité est le meilleur – pour faire reculer les MNT et nous espérons que d’autres régions prendront des mesures analogues. »

«Jusqu’à 50% des personnes qui meurent de ces maladies dans certains des États du Golfe meurent prématurément, avant l’âge de 60 ans. Cette initiative du CCG devrait représenter une étape décisive pour donner un coût d’arrêt à ces décès prématurés», a conclu le Dr Alwan.

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec:

Gregory Härtl
Coordonnateur, Médias, OMS
Téléphone: +41 22 791 4458
Portable: +41 79 203 6715
Courriel: hartlg@who.int

Menno van Hilten
Chargé des relations extérieures
Maladies non transmissibles et santé mentale
Portable: +41 79 457 0929
Courriel: vanhiltenm@who.int

Partager