Centre des médias

Travailler ensemble pour soutenir le Japon et la communauté internationale

Déclaration conjointe FAO/AIEA/OMS sur les questions de sécurité sanitaire des aliments suite à l’urgence nucléaire de Fukushima Daiichi

Déclaration conjointe FAO/AIEA/OMS
Genève, Suisse

23 mars 2011

La FAO, l’AIEA et l’OMS se sont engagées à mobiliser leurs connaissances et leur expertise à l’appui des efforts menés par le Gouvernement japonais pour faire face aux problèmes de sécurité sanitaire des aliments découlant des événements du 11 mars .

On trouvera des renseignements supplémentaires sur les aspects de sécurité sanitaire des aliments de la situation au Japon dans une série de questions-réponses mises au point conjointement par la FAO, l’AIEA et l’OMS.

Depuis les événements du 11 mars, des milliers de vies ont été perdues et de nombreux bâtiments et habitations ont été endommagés ou détruits par le séisme et le tsunami. Les infrastructures des transports ont aussi souffert et des terres cultivées et des installations d’aquaculture ont été endommagées quand ce n’est pas rayées de la carte.

Dans cette situation, les dommages subis par les réacteurs de la centrale nucléaire, le risque d’exposition humaine directe aux rayonnements qui en résultent et les efforts déployés pour contrôler la situation dans les installations concernées font également l’objet d’une attention prioritaire.

Les problèmes de sécurité sanitaire des aliments confèrent une dimension supplémentaire à la situation d’urgence. Certains produits alimentaires prélevés et analysés en différents lieux de la Préfecture de Fukushima et dans les zones adjacentes ont été contaminés par des matières radioactives.

Le Japon a mis en place des règlementations concernant les limites provisoires de radioactivité dans les aliments. Une surveillance des denrées alimentaires est exercée, la radioactivité est mesurée et les résultats sont communiqués au grand public. Les autorités japonaises prodiguent également des conseils aux consommateurs et aux producteurs au sujet des mesures de sécurité sanitaire des aliments à appliquer.

Partager