Centre des médias

Alimentation au sein exclusive pendant 6 mois pour les nourrissons du monde entier

Déclaration
15 janvier 2011

L’OMS recommande aux mères du monde entier l’allaitement exclusif de leur nourrisson pendant les six premiers mois de façon à lui garantir une croissance, un développement et une santé de qualité optimale. Passé ce délai, il convient d’introduire des éléments nutritifs de complément, tout en poursuivant l’allaitement jusqu’à l’âge de deux ans, voire au-delà.

Le dernier examen systématique des données factuelles sur cette question a été publié en 2009 ( Durée optimale de l’alimentation au sein exclusive (Étude), Kramer M. S., Kakuma R. The Cochrane Library, 2009, Numéro 4). Les conclusions de cet examen, qui comportait deux essais cliniques comparatifs et 18 autres études menées dans des pays développés et des pays en développement, corroborent les recommandations actuelles de l’OMS en la matière.

Les conclusions de cet examen systématique semblent indiquer que l’alimentation au sein exclusive jusqu’à six mois sans aucun autre apport solide ni liquide complémentaire procure à la mère et à son enfant plusieurs avantages par rapport à l’allaitement au sein exclusif pendant 3-4 mois, suivi d’une alimentation mixe.

Parmi ces avantages figurent un moindre risque d’infection gastro intestinale pour le bébé, une perte de poids plus rapide après l’accouchement pour la mère et un retour de couches différé. La réduction des risques n’a pas été mise en évidence pour d’autres infections ou maladies allergiques. Aucun effet indésirable sur la croissance n’a été rapporté dans le cas d’un allaitement exclusif pendant six mois. Par contre, une diminution du taux de fer a été observée dans certains pays en développement.

L’OMS suit de près les conclusions des nouvelles recherches conduites et dispose d’un système de réexamen périodique de ses recommandations. Des examens systématiques, assortis d’une évaluation de la qualité des éléments factuels, servent à faire le point sur les lignes directrices dans le cadre d’un processus visant à garantir que les recommandations se fondent sur les meilleurs éléments factuels disponibles et ne sont pas biaisées par des conflits d’intérêts.

Pour plus d'information, prière de contacter:

Christy Feig
Directrice du Département Communication
OMS Genève
Téléphone: +41 22 791 30 75
Portable: +41 79 251 70 55
Courriel: feigc@who.int

Partager