Centre des médias

Semaine mondiale de l’allaitement maternel du 1er-7 août 2011

Thème 2011 – Parlons-en! Allaitement maternel: une expérience en 3D?

Déclaration du Sous-Directeur général - Santé de la famille, de la femme et de l’enfant, Dr Flavia Bustreo
Genève, Suisse

29 juillet 2011

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est heureuse de se joindre à l’Alliance mondiale en faveur de l’allaitement au sein et à de nombreux autres partenaires pour célébrer la Semaine mondiale de l’allaitement maternel du 1er au 7 août 2011. Le thème de cette année souligne l'importance de la communication et combien l'échange d'informations et le partage d'expériences dans ce domaine peuvent contribuer à protéger, promouvoir et soutenir l’allaitement maternel.

L’allaitement maternel exclusif est reconnu comme étant l’intervention la plus efficace pour réduire la mortalité des moins de cinq ans; des pratiques optimales d’alimentation – y compris le démarrage précoce de l'allaitement, l’allaitement exclusif et la poursuite de l’allaitement associé à une alimentation complémentaire sûre et appropriée – pourraient réduire d’un cinquième la mortalité chez les enfants. L’allaitement contribue par ailleurs à créer des liens affectifs étroits entre la mère et l’enfant.

La communication et la sensibilisation en matière de protection, de promotion et de soutien de l’allaitement à tous les niveaux jouent un rôle important pour accroître le pourcentage des nourrissons nourris exclusivement au sein. Actuellement dans le monde, moins de 40% des nourrissons de moins de six mois sont nourris exclusivement au sein. La protection, la promotion et le soutien de l’allaitement sont importants car même s'il est naturel, l'allaitement est aussi une pratique qui s’acquiert.

La présente décennie est une occasion sans précédent d’améliorer la santé de la femme et de l’enfant. En 2010, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies a présenté la Stratégie mondiale pour la santé de la femme et de l’enfant visant à sauver la vie de 16 millions de femmes et d’enfants de moins de cinq ans dans les 49 pays au revenu le plus faible d’ici à 2015. Cette stratégie est largement soutenue par les gouvernements et les partenaires et plus de 40 milliards de dollars ont été engagés pour la mettre en œuvre. Elle s'accompagne d'un cadre de responsabilisation dans lequel l’allaitement maternel exclusif est l'un des 11 indicateurs de base pour mesurer les progrès. Par ailleurs, la Soixante-Troisième Assemblée mondiale de la Santé, tenue en mai 2010, a adopté une résolution sur la nutrition chez le nourrisson et le jeune enfant dans laquelle les États Membres sont invités instamment à renforcer et à hâter la mise en œuvre suivie de la Stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant et à appliquer des plans d’action pour améliorer la nutrition de la mère, du nourrisson et du jeune enfant.

La communication est fondamentale pour réaliser des progrès. Cette année le thème de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel souligne le rôle que les nouvelles technologies de la communication peuvent jouer pour permettre aux prestataires de soins, aux mères et aux familles de bénéficier du soutien de personnes qualifiées. L’Organisation mondiale de la Santé vise à une utilisation plus large des diverses technologies pour renforcer les capacités et favoriser l'accès à des informations actualisées dans de nombreux domaines liés à la santé, y compris la nutrition.

Il semble effectivement que les pratiques d’allaitement s’améliorent dans de nombreux pays, mais beaucoup plus pourrait être fait pour que les bénéfices de l’allaitement optimal soient pleinement profitables à la santé de la femme et de l'enfant. Que cette Semaine mondiale de l’allaitement maternel soit pour nous une nouvelle étape que nous franchirons ensemble pour atteindre ces objectifs.

Partager