Centre des médias

L’allaitement maternel: une réponse vitale en situation d’urgence. Êtes vous prêt ?

Déclaration du Directeur général, Dr Margaret Chan
31 juillet 2009

L’OMS a le plaisir de se joindre à la World Alliance for Breastfeeding Action pour célébrer la Semaine mondiale de l’allaitement maternel du 1er au 7 août 2009. Cette année, cette manifestation souligne l’importance de l’allaitement maternel pour sauver des vies, en particulier dans les situations d’urgence.

Les situations d’urgence – qu’elles soient dues à des conflits ou à des catastrophes naturelles – sont des événements extraordinaires qui peuvent compromettre la santé et la survie d’un grand nombre de personnes. Les enfants sont alors parmi les groupes les plus vulnérables, et les jeunes enfants sont les plus vulnérables de tous, car ils sont confrontés au triple risque de décès par maladies diarrhéiques, pneumonie et malnutrition.

L’allaitement maternel dans les situations d’urgence sauve des vies

Des données factuelles comme des documents d’orientation militent en faveur du rôle salvateur de l’allaitement maternel pendant les situations d’urgence. La Stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant définit les mesures à prendre pour améliorer l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant dans les situations d’urgence. Dans toutes les situations, le meilleur moyen de prévenir la malnutrition et la mortalité chez les nourrissons et les jeunes enfants est de faire en sorte qu’ils soient mis au sein dans l’heure qui suit la naissance, nourris exclusivement au sein (sans autre aliment liquide, pas même de l’eau) jusqu’à l’âge de six mois et continuent à être nourris au sein avec d’autres aliments de complément appropriés jusqu’à l’âge de deux ans, voire au-delà. Même dans les situations d’urgence, le but devrait être de créer et de maintenir un environnement propice à l’allaitement fréquent des enfants au moins jusqu’à l’âge de deux ans.

Protéger et soutenir l’allaitement maternel

Malheureusement, une idée fausse largement répandue veut qu’un stress ou une alimentation insuffisante, fréquents pendant une situation d’urgence, puisse compromettre l’aptitude de la mère à allaiter. Des articles décrivant la situation dans des zones dévastées rendent souvent compte du cas de mères qui ont accouché mais qui « n’ont pas suffisamment de lait ». Pendant les situations d’urgence, les dons non sollicités ou non contrôlés de substituts du lait maternel peuvent saper les efforts en faveur de l’allaitement maternel et devraient être évités. Il faudrait au contraire privilégier la protection et le soutien actifs de l’allaitement maternel en créant, par exemple, des espaces sûrs pour les mères et les nourrissons, en conseillant individuellement les mères et en les encourageant à s’entraider.

Dans le cadre de la préparation aux situations d’urgence, les hôpitaux et autres services de soins de santé devraient prévoir que des agents de santé qualifiés aident les mères à mettre en place l’allaitement et à surmonter les difficultés qu’elles rencontrent. L’initiative des hôpitaux « amis des bébés » et le cours de formation OMS/UNICEF sur le conseil en matière d’allaitement (WHO/UNICEF Breastfeeding Counselling: A training course) peuvent être inscrits dans les plans de préparation aux situations d’urgence. Le groupe de coordination sur l’allaitement en situation d’urgence, auquel participe un large éventail de partenaires, dont l’OMS, a élaboré un guide opérationnel pour le personnel de secours d’urgence et les administrateurs de programmes (Operational Guidance for Emergency Relief Staff and Programme Managers), qui offre des conseils concis et pratiques sur la façon d’assurer une alimentation appropriée du nourrisson et du jeune enfant dans le cadre de la préparation aux situations d’urgence et de l’action pendant celles-ci. Le guide opérationnel reflète les principes directeurs de l’OMS pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant pendant les situations d’urgence et intègre le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel afin de mettre en lumière le problème des dons de substituts du lait maternel, de biberons et de tétines dans les situations d’urgence.

Le thème de la Journée mondiale de la Santé 2009 était Sauver des vies : assurer la sécurité des hôpitaux dans les situations d’urgence. Je constate avec plaisir que la Semaine de l’allaitement maternel organisée cette année reprend ce thème et l’étend aux actions à mener dans la communauté. Les situations d’urgence amplifient le risque de mortalité du nourrisson et du jeune enfant. Moyennant des mesures adaptées, nous pouvons protéger ces vies précieuses par l’un des moyens les plus naturels de tous pour sauver des vies.

Partager