Centre des médias

L'OMS répond aux besoins sanitaires provoqués par le typhon Haiyan

Communiqué de presse

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est entièrement mobilisée et collabore étroitement avec le ministère philippin de la Santé (DoH) afin d’organiser les secours pour les survivants du typhon Haiyan.

Le typhon – baptisé localement Yolanda – a ravagé la partie centrale de l’archipel vendredi matin avec des vents dépassant les 250 km/h et des ondes de tempête pouvant aller jusqu’à 5 mètres. Beaucoup d’habitants des régions touchées ont été blessés et les effets dévastateurs du typhon ont d’ores et déjà endommagé ou complètement détruit des infrastructures sanitaires vulnérables. En raison de l’ampleur et de la gravité du phénomène, les services de santé des zones les plus touchées, quand ils n’ont pas disparu, sont complètement débordés, étant très peu approvisionnés en fournitures médicales,

«Nous travaillons en étroite collaboration avec le gouvernement philippin et les autorités locales afin d’évaluer les besoins vitaux des personnes touchées par ce typhon et d’y répondre rapidement» a déclaré le Dr Julie Hall, Représentant de l’OMS aux Philippines. «L’OMS a envoyé une équipe d’évaluation sur le terrain à Bohol et nous sommes en train d’envoyer des équipes à Cebu et Tacloban, avec les équipes des Nations Unies pour l’évaluation et la coordination en cas de catastrophe (UNDAC) pour appuyer l’intervention des autorités nationales. L’OMS a envoyé plus de deux douzaines de spécialistes des secours d’urgence en santé ainsi que des kits d’urgence pour les premiers secours.»

Le gouvernement estime que près de 4,5 millions de personnes ont été touchées dans le centre des Philippines. L’OMS mobilise des fournitures pour aider les pouvoirs publics à intervenir de façon coordonnée, efficace et rapide:

  • Une première expédition de quatre kits d’urgence comprenant des médicaments et des fournitures pour couvrir les besoins sanitaires de base de 120 000 personnes pendant un mois, ainsi que des fournitures pour effectuer 400 interventions chirurgicales sont actuellement déployées. Quatre kits «maladies diarrhéiques» contenant des médicaments et des fournitures permettant de traiter 3000 cas de diarrhée aiguë ont également été envoyés.
  • L’OMS soutient par ailleurs le ministère de la Santé (DoH) afin de renforcer son réseau d’alerte et d’intervention rapide (EWARN) et de détecter rapidement des flambées de maladie et autres menaces pour la santé publique liées aux risques pour l’alimentation et l’environnement.
  • Le gouvernement philippin reçoit une aide internationale sous forme par exemple d’hôpitaux de campagne et d’équipes médicales et l’OMS collabore étroitement avec les pouvoirs publics pour faire en sorte que ces fournitures et ces équipes soient envoyées là où l’on en a le plus besoin.
  • Les locaux de stockage de fournitures médicales ont également été endommagés et l’OMS s’emploie à rétablir les bases logistiques pour pouvoir stocker les nouveaux approvisionnements qui arrivent.

Juste après la catastrophe, l’accès aux zones et aux populations sinistrées s’est avéré un défi logistique de taille. L’ampleur véritable des destructions et le nombre de décès n’ont encore pu être déterminés. Le super typhon a arraché les toitures des maisons et déraciné des arbres, interrompant les télécommunications et l’approvisionnement électrique. De nombreux ports et aéroports des zones touchées sont fermés. Tant que les routes ne seront pas dégagées, les déplacements resteront difficiles dans ces zones, et les problèmes logistiques pour les opérations de secours d’urgence resteront importants.

Pour ajouter à la complexité de cette action, on s’attend à ce qu’une nouvelle tempête tropicale touche le pays à la fin de la semaine. Les gouvernements étrangers et les organismes d’aide internationaux ont déjà promis un soutien sous forme de transport aérien et de matériel, mais une aide supplémentaire est nécessaire d’urgence pour sauver des vies de survivants.

Le déploiement rapide par l’OMS d’experts médicaux et de fournitures médicales aux Philippines a été rendu possible grâce au soutien financier pour les situations d’urgence mis à disposition par de nombreux partenaires internationaux, dont la Commission européenne. En raison de l’ampleur de la catastrophe, l’OMS sollicite des contributions financières immédiates pour couvrir les premières opérations de secours. Un appel commun de l’Organisation des Nations Unies et des organisations non gouvernementales sera publié dans les prochains jours.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Christine “Tiffany” Domingo-Cool
Chargée de la communication
Bureau OMS de Manille
Téléphone: +639 15 710 4361
Courriel: domingoc@wpro.who.int

Christy Feig
Directeur de la Communication
Téléphone: +41 79 251 7055
Courriel:feigc@who.int

Gregory Härtl
Coordonnateur, Information et réseaux sociaux
Téléphone: +41 79 203 6715
Courriel: hartlg@who.int

Partager

Liens connexes