Centre des médias

Des équipes médicales étrangères au chevet de la population sinistrée aux Philippines

Communiqué de presse

Plus de dix jours après que le typhon Haiyan a dévasté le centre des Philippines, l’OMS continue à coordonner le déploiement des équipes médicales étrangères qui viennent en aide aux rescapés blessés et traumatisés, sans toutefois perdre de vue les besoins de la population à plus long terme.

«Dans les zones touchées, les blessés ont encore besoin de soins, surtout dans les zones isolées auxquelles on commence tout juste à accéder, et nous allons continuer à travailler jusqu’à ce qu’ils reçoivent l’aide dont ils ont besoin», a déclaré le Dr Julie Hall, représentante de l’OMS aux Philippines. «Mais nous commençons aussi à mettre davantage l’accent sur la reconstruction et sur les besoins que la tempête a créés concernant les soins de santé normaux. Par exemple, les diabétiques et les malades de la tuberculose doivent pouvoir obtenir leurs médicaments, et les femmes enceintes ont besoin d’un endroit sûr pour accoucher.»

À l’heure actuelle, 22 équipes médicales internationales interviennent aux Philippines dans trois régions, chacune en liaison avec le service de santé philippin. Douze autres équipes sont en cours de déploiement ou attendent leur affectation. De plus, 31 équipes nationales travaillent dans toute la zone touchée.

Sur les 22 équipes opérationnelles, 17 sont dites de type 1, c’est-à-dire spécialisées dans les soins ambulatoires et les soins d’urgence. Cinq sont de type 2, ce qui signifie qu’elles disposent d’une salle d’opération et peuvent faire des césariennes.

À mesure que les équipes aujourd’hui sur le terrain repartiront ou que les priorités sanitaires évolueront, les équipes restées en attente seront mobilisées.

«À ce stade de l’intervention, il devient extrêmement important de coordonner l’aide apportée en masse par l’étranger», a insisté le Dr Hall. «Nous devons faire en sorte de fournir l’aide voulue aux bonnes personnes, en fonction de leurs besoins réels et les plus urgents.»

Le Secrétaire d’État à la santé des Philippines, le Dr Enrique Ona, s’est rendu dans la zone sinistrée le 15 novembre et le lendemain, à son bureau de Manille, a rendu compte de la situation aux pourvoyeurs d’assistance médicale.

«Je suis stupéfié par votre réaction à la catastrophe qui a frappé cette région des Philippines», a déclaré le Dr Ona. «Je n’ai pas assez de mots pour vous remercier personnellement du soutien massif que nous recevons.»

Le Dr Hall a dit combien les équipes médicales étrangères avaient été impressionnées par le dévouement et l’ardeur à la tâche de leurs homologues philippins, dont certains se sont précipités au secours de leur pays, souvent alors qu’ils se trouvaient à l’étranger.

Pour plus d'information ou demander une interview, veuillez prendre contact avec:

Nyka Alexander (Manille)
Chargée de communication
Téléphone +63 906 493 5097
Courriel:alexandern@wpro.who.int

Christy Feig
Directeur de la Communication
Téléphone +41 79 251 7055
Courriel:feigc@who.int

Gregory Härtl
Coordonnateur, Information et réseaux sociaux
Téléphone: +41 79 203 6715
Courriel: hartlg@who.int

Partager