Centre des médias

Philippines: l’OMS et ses partenaires commencent à arriver auprès des populations dans le besoin sur de nombreuses îles frappées par le typhon

Communiqué de presse

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) collabore avec le gouvernement des Philippines et les partenaires internationaux pour parvenir auprès des survivants du typhon Haiyan qui ont besoin de soins médicaux. L’ampleur exacte de la catastrophe apparaît de plus en plus clairement, avec des dizaines de sites séparés ayant besoin d’aide.

Au moins sept provinces ont été touchées par la catastrophe (Samar, Leyte, Cebu, Iloilo, Capiz, Aklan et Palawan) et un centre d’aide humanitaire est établi dans chacune d’elles. L’ampleur de la catastrophe pourrait être plus grande encore: on a des inquiétudes concernant une vingtaine d’îles plus petites avec des communautés isolées qui auraient pu être également touchées par le typhon. Il en résulte qu’il est extrêmement difficile d’apporter de l’aide.

«À cause de la géographie des Philippines, un archipel comptant de nombreuses îles, et du fait du nombre de personnes frappées par le typhon, il s’agit essentiellement de mettre en place au moins sept opérations de secours distinctes en même temps. Cela multiplie les difficultés logistiques liées à cette action», explique le Dr Julie Hall, Représentante de l’OMS aux Philippines.

Les infrastructures de santé, y compris la «chaîne du froid», indispensable pour la conservation et le transport des vaccins, ont été fortement endommagées. Les évaluations initiales ont découvert que 18 des 38 établissements de santé des régions touchées ne sont plus opérationnels.

L’aide commence à parvenir à ceux qui en ont besoin. Au total, 22 équipes médicales philippines ont été déployées dans les zones touchées. Par exemple, le Centre médical régional de Visayas Est, le seul établissement de santé local restant opérationnel à Tacloban, a reçu des effectifs en provenance des hôpitaux de l’agglomération de Manille. De plus, 11 équipes médicales étrangères sont opérationnelles sur zone, notamment à Tacloban, Ormoc City, Panay, Guiuan et Palo et 14 autres sont en chemin. L’OMS a des équipes à Tacloban et à Cebu pour coordonner l’action des équipes médicales étrangères. Une cinquantaine d’experts de l’OMS sont arrivés aux Philippines pour soutenir les efforts du gouvernement, en plus du personnel qui était déjà présent dans le pays avant le typhon.

On estime qu’il y a dans les zones touchées plus de 200 000 femmes enceintes et 130 000 femmes allaitantes qui ont besoin de services spécialisés en soins prénatals, postnatals, en santé de l’enfant, pour la promotion de la santé et la planification familiale.

Guiuan est l’une des zones les plus sévèrement touchées; tous les établissements de santé y ont été détruits, y compris le seul établissement dans la province de Samar Est ayant la capacité de soigner les femmes ayant des complications à l’accouchement. Néanmoins, des kits de santé reproductive ont été envoyés à Guiuan pour traiter les patientes avec des complications obstétriques. Un générateur, un réfrigérateur pour conserver les médicaments, un lit d’accouchement, des kits d’obstétrique et des kits d’hygiène ont également été envoyés

Près de 1350 kits d’hygiène (contenant des articles comme du savon, des serviettes hygiéniques, du papier toilette et des culottes) sont arrivés à Tacloban pour être distribués aux femmes enceintes et à celles qui allaitent.

Pour plus d'information ou demander une interview, veuillez prendre contact avec:

Nyka Alexander (Manille)
Chargée de communication
Téléphone: +63 906 493 5097
Courriel: alexandern@wpro.who.int

Christy Feig
Directeur de la Communication
Téléphone: +41 79 251 7055
Courriel: feigc@who.int

Gregory Härtl
Coordonnateur, Information et réseaux sociaux
Téléphone: +41 79 203 6715
Courriel: hartlg@who.int

Partager