Centre des médias

L'Afrique unie dans la lutte contre l'épidémie de polio

85 millions d’enfants seront vaccinés dans 19 pays africains

Communiqué de presse conjoint IMEP (OMS/ROTARY/CDC/UNICEF)/FICR

Plus de 85 millions d'enfants de moins de cinq ans seront vaccinés contre la polio dans 19 pays d'Afrique de l’ouest et du centre dans un élan massif de coopération transfrontalière pour mettre un coup d’arrêt à une épidémie de poliomyélite qui dure depuis plus d’une année.

Neuf pays d'Afrique de l’ouest et du centre –Burkina Faso, Cameroun, Tchad, Guinée, Libéria, Mali, Mauritanie, Sénégal et Sierra Leone– sont considérés ayant des foyers actifs de poliomyélite (c’est-à-dire des cas notifiés au cours des six derniers mois).

Le coup d’envoi de la campagne est donné le 6 mars dans ces pays ainsi qu’au Nigéria, Ghana, Bénin, République centrafricaine, Gambie, Cap vert et Guinée Bissau. La Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo vont commencer plus tard en raison de transitions politiques ou d’élections.

Plus de 400.000 bénévoles et agents de santé se mobilisent sur cette campagne.

Cette opération logistique complexe est en grande partie rendue possible grâce à un financement de 30 millions de dollars venant du Rotary International, un partenaire majeur dans l'effort mondial pour stopper la polio.

Pour le Directeur régional de l'OMS pour l'Afrique, Dr Luis Gomes Sambo, la campagne synchronisée démontre la détermination de l'Afrique à éradiquer la polio. "Du plus haut niveau aux administrateurs locaux de districts dans chaque pays", a-t-il déclaré, "Nous sommes chacun responsables de l'enfant africain – de vacciner chaque enfant et d’atteindre une couverture élevée."

Une précédente série de campagnes en 2009 n'a pas stoppé complètement l’épidémie, en raison du fait que le nombre d’enfants vaccinés n’était pas suffisant pour arrêter la transmission de la poliomyélite. Après des années sans aucun cas de polio, certains pays n’avaient plus les compétences et l'expérience nécessaires pour répondre de manière adéquate à l'épidémie. De nouvelles approches sont initiées cette année qui prévoient un suivi standardisé indépendant pour déterminer si les enfants ont bien été vaccinés, une meilleure formation des vaccinateurs pour une meilleure planification, ainsi que le déploiement de personnel expérimenté.

Le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Afrique de l’ouest et du centre, le Dr Gianfranco Rotigliano a noté qu'"avec une meilleure couverture qui ne laisse aucun enfant non vacciné, ces campagnes peuvent réussir à faire de l’Afrique de l’ouest et du centre une région exempte de polio".

Cette opération sera renouvelée le 24 avril dans les mêmes 19 pays. Dans l'intervalle, les enfants de six pays, ayant notifié des cas récemment, recevront une dose supplémentaire le 26 mars dans le cadre d'une nouvelle stratégie dite de la dose supplémentaire dans un intervalle court (SIAD), qui s'est révélée efficace pour construire rapidement l'immunité de la population en cas de besoin. Ces six pays sont le Burkina Faso, la Guinée, le Libéria, la Mauritanie, le Sénégal et la Sierra Leone.

Le Président du Comité régional PolioPlus pour l’Afrique du Rotary, Ambroise Tshimbalanga-Kasongo, a déclaré : "Nous, au Rotary, sommes fiers d'avoir fourni les fonds nécessaires pour les tours de mars et appelons tous les autres acteurs à jouer leur rôle pour éliminer la polio d’Afrique, en fournissant les fonds nécessaires à l’organisation de campagnes visant une couverture plus élevée. "

Pour mettre fin à cette épidémie, deux gouttes de vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) seront administrées à domicile à tous les enfants dans les 19 pays. Une armée de bénévoles dévoués et agents de santé se mobilisera jusqu'à 12 heures par jour, se déplaçant à pied ou à vélo, en voitures, bateaux ou en motos, dans des conditions souvent difficiles. Chaque équipe transportera le vaccin dans des porte-vaccins, rempli de d’accumulateurs gelés pour assurer que le vaccin reste à la température requise inférieure à 8ºC.

Les ministères de la santé sont soutenus par, entre autres partenaires opérationnels principaux, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Le Coordonnateur santé de la FICR pour l’Afrique de l'Ouest et du Centre, Anders Naucler, a appelé à un effort tous azimuts: "Des centaines de volontaires de nos Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge se mobilisent pour que les gouttes du vaccin contre la polio immunisent chaque enfant jusqu’au dernier. C'est là notre défi, et ce sera la mesure de notre succès."

L’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio (IMEP) est placée sous l’égide des gouvernements nationaux, de l’OMS, du Rotary International, du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies et de l’UNICEF.

Depuis 1988 (année où l'Initiative a été lancée), l'incidence de la poliomyélite a été réduite de plus de 99%. En 1988, plus de 350.000 enfants étaient paralysés chaque année dans plus de 125 pays endémiques. En 2009, 1595 enfants ont été paralysés dans 24 pays. Seuls quatre pays demeurent endémiques: le Nigéria, l'Inde, le Pakistan et l'Afghanistan.

Les 19 pays participant à cette campagne de vaccination sont: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cap-Vert, République centrafricaine, Côte d'Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone, Tchad, et Togo.

La première étape de cette campagne se tiendra dans la plupart des pays du 6 au 9 mars. La seconde aura lieu du 24 au 27 avril.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Rod Curtis
Chargé de communication
Initiative mondiale pour l’éradication de la polio
OMS
Téléphone: +41 79 59 59 721
Courriel: curtisr@who.int

Partager