Centre des médias

L'OMS coordonne l’action sanitaire au Pakistan

Communiqué de presse

Les pires inondations jamais enregistrées au Pakistan mettent en danger la santé de centaines de milliers de personnes, avec un risque élevé de flambées de maladies à transmission hydrique et de dégâts considérables pour les installations de santé. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) coordonne l’action des partenaires du domaine de la santé et soutient les autorités pakistanaises en envoyant dans les zones touchées du nord-ouest du pays des médicaments et des fournitures connexes permettant de traiter plus de 200 000 personnes.

Les principales préoccupations en matière de santé sont pour l’instant de lutter contre les maladies véhiculées par l’eau, y compris les maladies diarrhéiques et les infections respiratoires, de soigner les blessés, de veiller à la qualité de l’eau de boisson et de garantir l’accès public aux établissements de santé, en mettant l’accent sur l’augmentation des effectifs de personnels de santé féminins.

Une quarantaine d'établissements de santé détruits

Près de 46 des 135 districts pakistanais ont été touchés par les inondations. Au moins 39 établissements de santé ont été détruits, ce qui a provoqué la perte de tonnes de médicaments. Il existe un besoin énorme de matériel médical et apparenté pour traiter les personnes touchées par cette urgence humanitaire, et pour vacciner les enfants, plus particulièrement contre la poliomyélite et la rougeole.

Des équipes médicales fixes et mobiles dispensent des services de proximité dans les zones touchées, en particulier des services de santé de la mère et de l’enfant, ainsi qu’un soutien nutritionnel et psychosocial. Le 2 août au soir, les douzaines d’équipes mobiles et de centres de santé fixes avaient traité plus de 15 000 patients, dont beaucoup souffraient de diarrhées.

Action de l’OMS

L’OMS travaille avec le ministère pakistanais de la Santé, l’Autorité nationale de gestion des catastrophes, les départements provinciaux de la santé ainsi que des dispensateurs de soins de santé partenaires du réseau d’organisations locales et internationales du Groupe de responsabilité sectorielle Santé. Un système d’alerte précoce aux épidémies est en place et pour le moment aucune flambée de maladie n’a été confirmée, même si l’inquiétude reste forte.

L’OMS a envoyé d’importants chargements de médicaments et de fournitures pour traiter des personnes souffrant de diarrhées, d’infections respiratoires, de blessures ou autres problèmes de santé. Pour faire en sorte que les gens aient accès à un approvisionnement en eau sûre et propre en eau de boisson, l’OMS a également fourni 102 000 comprimés désinfectants et 4 600 sachets de purification de l’eau aux établissements de santé de Peshawar et de Nowshera.

Besoins urgents

Mais en raison de l’ampleur de la situation d’urgence, davantage de fournitures médicales vont être nécessaires. Lors d’une première évaluation conduite par les organismes des Nations Unies, d’autres besoins urgents ont été recensés:

  • La fourniture d’un soutien psychosocial à la population touchée;
  • Des interventions de promotion de l’hygiène – distribution de comprimés de purification de l’eau et d’eau salubre, chloration de l’eau;
  • Des tentes pour héberger des centres de santé temporaires;
  • Le renforcement du système d’orientation vers des niveaux plus élevés de soins;
  • Des campagnes de vaccination.
Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Syed Haider Ali
Chargé de communication
OMS Pakistan
Téléphone: +92 519 255 184-5
Portable: +92 300 400 5944
Courriel: alisy@pak.emro.who.int

Paul Garwood
Chargé de communication
Interventions sanitaires en cas de crise
OMS Genève
Téléphone: +41 22 791 3462
Portable: +41 79 475 5546
Courriel: garwoodp@who.int

Partager