Centre des médias

Forum mondial de l'OMS: la santé en milieu urbain

Plus de la moitié de la population mondiale vit désormais en zone urbaine

Communiqué de presse

Dans le cadre d’une collaboration sans précédent à l’échelle mondiale, des maires et des dirigeants nationaux du monde entier se réunissent à Kobe, au Japon, pour comparer leurs méthodes et élaborer des politiques visant à améliorer la santé des citadins.

L’urbanisation constitue un défi majeur pour la santé publique, alors que plus de la moitié de la population mondiale vit désormais en zone urbaine. Toutefois, le fait de vivre en ville offre aussi de meilleures possibilités d’emploi, d’éducation, d’accès aux services sociaux et à la culture, et autres avantages. À une époque où le nombre des citadins augmente de près de 60 millions de personnes par an, des plans d’urbanisme visant à donner effet à des politiques plus larges, y compris en matière de santé, sont aujourd’hui plus importants que jamais.

«S’ils savent tirer parti des possibilités offertes par la concentration urbaine, les maires peuvent exercer une action spectaculaire et positive sur la santé de leurs citoyens » a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. «Mettre en place des transports publics sûrs, investir dans les services collectifs et réduire la pollution de l’air en interdisant de fumer dans les lieux publics sont autant de mesures qui peuvent conduire à une nette amélioration de la santé publique en milieu urbain.»

Des couloirs réservés au bus à Lagos

À Lagos où les embouteillages sont omniprésents, les autorités municipales ont créé des couloirs de circulation réservés aux autobus pour réduire les temps de trajet et développent actuellement l’utilisation des voies d’eau navigables comme solution de remplacement. Cela a été fait en franchisant l’exploitation des ferries et en mettant en place des infrastructures pour faciliter leur fonctionnement; ceux-ci continuent toutefois à être gérés par des exploitants privés sous la supervision de la ville.

«Le système de transport rapide par autobus mis en place depuis plus de trois ans offre à des millions de passagers des transports publics sûrs, efficaces, fiables et d’un coût abordable. Il a permis de réduire considérablement les temps de trajet, mais a aussi amélioré le mode de vie des gens et, par voie de conséquence, les soins de santé » a déclaré M. Babatunde Raji Fashola, Gouverneur de l’état de Lagos au Nigéria.

Des environnements sans fumée à Shanghai

À Shanghai, de grands efforts ont été faits pour créer des environnements sans fumée: une loi sur la lutte contre le tabagisme à l’intérieur des bâtiments a été adoptée le 1er mars 2010; et l’exposition universelle tenue récemment dans cette ville était essentiellement un espace sans tabac grâce à l’interdiction de fumer proclamée dans tous les restaurants et à l’interdiction de la vente de tabac et de la publicité pour le tabac.

Les ministres et les maires de villes aussi éloignées que Windhoek, Bangkok, Addis Abeba et Shanghai échangeront des idées sur les politiques à appliquer et compareront leurs meilleures pratiques. Des dirigeants et des représentants de plus de 90 pays du monde entier pourront s’inspirer de l’exemple de ces villes pour concevoir à leur tour des politiques visant à améliorer la santé de leur population plutôt que de la laisser se dégrader.

Plusieurs engagements importants ont récemment été pris par des dirigeants pour améliorer la vie en milieu urbain: en Asie du Sud-Est, les ministres de la Santé ont adopté la déclaration d’action sur l’urbanisation et la santé le 7 septembre dernier. Dans la Région des Amériques, les ministres de la Santé ont tenu une table ronde le 29 septembre pour discuter de ces questions et, dans la Région du Pacifique occidental, les Ministres de la Santé ont proclamé le 15 octobre une série de mesures à prendre pour promouvoir des environnements sains en ville comme dans les îles.

La conférence de Kobe et les actions qui s’ensuivront s’inscrivent dans le prolongement de ces initiatives ainsi que des approches et politiques examinées. Le détail des discussions et les principaux points peuvent être consultés par webstreaming, grâce à un affichage quotidien du déroulement des sessions ainsi que des discussions et entretiens.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Lori Sloate
Partenariat et communication
Centre OMS pour le développement sanitaire
Kobe, Japan
Téléphone: +81 78 230 3131
Portable: +81 80 2435 1864
Courriel: sloatel@wkc.who.int

Iku Tanaka
Chargé de communication
Centre OMS pour le développement sanitaire
Kobe, Japon
Téléphone: +81 78 230 3112
Portable: +81 80 2435 1860
Courriel: media_gf@wkc.who.int

Paul Garwood
Chargé de communication
OMS, Genève
Téléphone: +41 22 791 3462
Portable: +41 79 475 5546
Courriel:garwoodp@who.int

Partager