Centre des médias

Rougeole: la mortalité a baissé de 78% mais une résurgence reste possible

La diminution des engagements politiques et financiers pourrait cependant compromettre ces résultats.

Communiqué conjoint OMS, UNICEF, Fondation des Nations Unies, Croix-Rouge américaine, CDC

L’Initiative contre la rougeole a annoncé aujourd’hui que le nombre des décès dus à la rougeole dans le monde a chuté de 78% entre 2000 et 2008, étant ramené selon les estimations de 733 000 décès en 2000 à 164 000 décès en 2008. Toutefois, les experts de la vaccination au niveau mondial mettent en garde contre une possible résurgence des décès dus à la rougeole si les efforts de vaccination ne sont pas maintenus.

Toutes les régions de l'OMS, à l’exception d’une seule, ont atteint l’objectif fixé par les Nations Unies de parvenir à une réduction de la mortalité de 90% entre 2000 et 2010 avec deux ans d’avance. La vaccination de près de 700 millions d’enfants contre la rougeole, par l’intermédiaire de campagnes de vaccination de grande ampleur et d’une couverture vaccinale systématique élargie, a permis de sauver, selon les estimations, près de 4,3 millions d’enfants en moins d’une décennie.

«Les progrès réalisés ces dernières années ont été extraordinaires grâce au travail considérable et à l’engagement des gouvernements nationaux et des donateurs. Mais, à deux ans à peine de la date butoir, un relâchement est perceptible», a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. «La rougeole est une maladie très contagieuse qui peut rapidement tirer parti de tout ralentissement dans nos efforts.»

«Nous sommes prêts à vacciner encore plus d’enfants que jamais en 2010», a souligné Mme Kathy Calvin, Directeur général de la Fondation des Nations Unies. «L’année prochaine, des campagnes de vaccination nationales sont planifiées dans certains des pays les plus peuplés: Chine, Indonésie, Pakistan, Bangladesh, Viet Nam, Nigéria et Éthiopie. Il s’agira d’une année charnière pour la vaccination contre la rougeole, et les engagements financiers ne sont pas à la hauteur de la demande.»

L’Initiative contre la rougeole se trouve confrontée à un déficit financier de 59 millions de dollars pour l’année 2010; si aucune solution n’est trouvée, ce manque de ressources pourrait permettre une résurgence des décès dus à la rougeole. Les experts de la vaccination craignent que les effets combinés de la diminution des engagements politiques et financiers n’aboutissent à 1,7 million de décès liés à la rougeole entre 2010 et 2013, avec plus d’un demi-million de décès pour la seule année 2013, par comparaison aux 164 000 de 2008.

La rougeole est l’une des maladies les plus contagieuses au monde et l’une des plus meurtrières chez les enfants à l’échelle de la planète. Même s’ils sont en bonne santé et bien nourris, lorsqu’ils ne sont pas vaccinés, les enfants courent le risque de contracter la maladie et de souffrir de ses graves complications que sont notamment la pneumonie, la diarrhée et l’encéphalite (une dangereuse infection du cerveau entraînant une inflammation). Mais dans les populations vulnérables, la maladie devient mortelle, et c’est pourquoi la vaste majorité des décès dus à la rougeole surviennent dans les pays en développement.

Comme l’a déclaré le Dr Thomas R. Frieden, Directeur des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, «malgré les progrès impressionnants réalisés à l’échelle mondiale, plus de 400 enfants meurent chaque jour à cause de cette infection qui est tout à fait évitable. La rougeole, a-t-il ajouté, peut être rapidement de retour si nous ne poursuivons pas nos efforts. C’est ce qui s’est produit aux États-Unis entre 1989 et 1991, lorsqu’il y a eu près de 55 000 cas de rougeole et plus de 130 décès.»

La région qui peut mettre en péril la réalisation de l’objectif fixé pour 2010 est l’Asie du Sud-Est – qui inclut des pays très peuplés comme l’Inde, l’Indonésie et le Bangladesh – où la mortalité rougeoleuse n’a diminué que de 46 % entre 2000 et 2008. Cette absence de progrès peut largement être imputée au retard pris dans la mise en œuvre des campagnes de vaccination de grande ampleur en Inde, le pays où se sont produits la majorité des décès dus à la rougeole.

«Les trois quarts des enfants qui sont morts de la rougeole en 2008 étaient des enfants indiens», a indiqué Mme Ann M. Veneman, Directeur général de l’UNICEF. «Aussi le projet de l’Inde de transposer à plus grande échelle ses campagnes de vaccination contre la rougeole dans de nombreuses parties du pays est-il très encourageant.»

Pour éliminer le risque de résurgence, les pays doivent poursuivre les campagnes de vaccination de suivi tous les deux à quatre ans jusqu’à ce que leurs systèmes de soins de santé soient en mesure de fournir deux doses de vaccin contre la rougeole à tous les enfants et de traiter la maladie. Pour atteindre l’objectif de 2010, il faudra aussi renforcer les systèmes de surveillance de la maladie afin de détecter et de maîtriser rapidement les flambées.

«La rougeole a une capacité d’adaptation incroyable et notre succès est fragile», a déclaré Mme Bonnie McElveen-Hunter, Présidente de la Croix-Rouge américaine. «Si nous baissons la garde, la maladie refera surface et se propagera à nouveau comme une traînée de poudre. Nous devons rester vigilants.»

Les nouvelles données sont publiées dans le Relevé épidémiologique hebdomadaire de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui paraît le 4 décembre ainsi que dans l’hebdomadaire des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), Morbidity and Mortality Weekly Report.

L'Initiative contre la rougeole

L’Initiative contre la rougeole est un partenariat visant à réduire la mortalité rougeoleuse dans le monde. Lancée en 2001, l’Initiative – sous l’égide de la Croix-Rouge américaine, de la Fondation des Nations Unies, des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, de l’UNICEF et de l’Organisation mondiale de la Santé – apporte un soutien technique et financier aux gouvernements et aux communautés pour mener des campagnes de vaccination et assurer une surveillance de la maladie dans le monde entier.

Parmi les autres partenaires clés avec qui l’Initiative travaille, figurent notamment Becton, Dickinson and Company, la Fondation Bill & Melinda Gates, l’Agence canadienne de développement international (ACDI), l’Église de Jésus-Christ des Saints du Dernier Jour, l’Alliance GAVI, la Fondation Herman et Katherine Peters, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, la Fondation Izumi, l’Agence japonaise de coopération internationale, la Fondation Merck Co., la Fondation Monte dei Paschi, la Fondation Vodafone, ainsi que les pays et gouvernements touchés par la rougeole.

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec:

Hayatee Hasan
OMS, Genève
Téléphone: +41 22 791 2103
Courriel: hasanh@who.int

Christian Moen
UNICEF, New York
Téléphone: +1 212 326 7516
Courriel: cmoen@unicef.org

Steven Stewart
CDC, Atlanta
Téléphone: +1 404 639 8327
Courriel: znc4@cdc.gov

Amy DiElsi
UN Foundation, Washington, DC
Telephone: +1 202 419 3230
Email: adielsi@unfoundation.org

Abi Weaver
American Red Cross, Washington, DC
Téléphone: +1 202 303 6820
Courriel: weaverAb@usa.redcross.org

Partager