Centre des médias

Accidents de la route, suicide et affections maternelles, principales causes de mortalité chez les jeunes

Une étude soutenue par l’OMS et portant sur les caractéristiques mondiales et régionales de la mortalité chez les jeunes révèle 2.6 millions de décès par an.

Communiqué de presse

La première étude portant sur les caractéristiques mondiales et régionales de la mortalité des jeunes âgés de 10 à 24 ans a révélé que les principales causes en étaient les accidents de la route, les complications au cours de la grossesse et de l’accouchement, le suicide, la violence, le VIH/Sida et la tuberculose.

La plupart des causes de décès chez les jeunes sont évitables et peuvent être traitées. L’étude, qui a bénéficié du soutien de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et qui a été publiée dans la revue médicale britannique The Lancet, a révélé que 2.6 millions de jeunes mouraient chaque année et que 97% de ces décès survenaient dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Le monde compte davantage de jeunes aujourd’hui que jamais auparavant -- 1.8 milliard, ce qui représente 30% de la population mondiale. Très peu d’informations étaient disponibles jusqu’à présent sur les causes de décès chez les jeunes sur le plan mondial et par région. Cette étude a pour but de guider l’élaboration de politiques et de programmes de manière à ce qu’ils améliorent la vie des jeunes et préviennent des décès.

Daisy Mafubelu, Sous-directeur général de l’OMS en charge de la santé familiale et communautaire a déclaré: "Les jeunes sont en pleine transition entre l’enfance et l’âge adulte - en passe de devenir des membres productifs de la société - mais ils sont souvent laissés pour compte. Les résultats de cette étude montrent à l’évidence que des investissement considérables sont nécessaires - non seulement dans le secteur de la santé mais aussi dans d’autres secteurs tels que l’éducation, l’aide sociale, les transports et la justice - afin d’améliorer l’accès à l’information et aux services, ainsi que pour aider les jeunes à éviter des comportements à risques qui peuvent leur coûter la vie."

Recommandations de l'OMS

Les interventions recommandées par l’OMS pour promouvoir des comportements sains, améliorer la santé et prévenir les décès parmi les jeunes sont les suivantes:

  • On peut prévenir les accidents de la route en agissant au niveau de la vitesse (en créant par exemple des zones où la vitesse est limitée en milieu urbain ou encore en fixant des limitations de vitesse en fonction du type de route); en faisant appliquer de manière stricte les lois liées à l’alcool au volant qui limitent le taux d’alcoolémie à 0.5 g/l et en abaissant cette limite pour les jeunes conducteurs ou pour les débutants; généraliser le port de casques de bonne qualité et l’utilisation de la ceinture de sécurité.

  • On peut améliorer la santé sexuelle et génésique en faisant en sorte que les jeunes reçoivent une éducation sexuelle, aient accès aux préservatifs et autres méthodes contraceptives, à des avortements sécurisés dans le respect de la loi, à des soins prénatals et obstétricaux, au dépistage du VIH et à des conseils en matière de sida, ainsi qu’à des soins et à des traitements.

  • On peut éviter la violence et le suicide en assurant aux jeunes l’accès à un apprentissage de l'autonomie fonctionnelle; en incitant les parents à s’impliquer de manière positive dans la vie des jeunes, en réduisant la consommation d’alcool des jeunes, ainsi qu’en limitant leur accès aux moyens létaux (notamment aux armes à feu, couteaux, pesticides et sédatifs).

  • On peut réduire considérablement les conséquences immédiates et à long terme des traumatismes et de la violence en améliorant l’accès à des soins efficaces à l’échelon communautaire ainsi qu’à des soins médicaux d’urgence, tout en assurant traitement et soutien aux jeunes exposés à la maltraitance des enfants, à la violence et aux agressions sexuelles.
Pour plus d'informations, contactez:

Olivia Lawe-Davies
Chargée de communiation
OMS, Genève
Téléphone: +41 22 791 1209
Portable: +41 79 475 5545
Courriel: lawedavieso@who.int

Partager