Centre des médias

Baisse record de la mortalité par rougeole et progrès fragiles sur la voie de l’élimination mondiale

Note aux médias

Les nouvelles estimations de la mortalité publiées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) font apparaître une baisse historique du nombre annuel de décès par rougeole, qui ont chuté de 78%, passant de plus de 562 000 en 2000 à 122 000 en 2012. Pendant la même période, on estime que 13,8 millions de décès ont été évités grâce à la vaccination antirougeoleuse et les données de la surveillance montrent que le nombre de cas notifiés a baissé de 77%, passant de 853 480 à 226 722.

Ces progrès sont le résultat de la couverture mondiale par la vaccination antirougeoleuse systématique restée constante à 84%1 et par l’introduction systématique dans 145 pays d’une deuxième dose de vaccin antirougeoleux pour assurer l’immunité et éviter les flambées. Outre la vaccination systématique, les pays ont vacciné 145 millions d’enfants au cours de campagnes de masse contre la rougeole en 2012, ce nombre dépassant le milliard depuis 2000, grâce à l’appui de l’Initiative contre la rougeole et la rubéole.

Des acquis fragiles

Malgré ces acquis considérables, les progrès vers l’élimination de la rougeole2 restent irréguliers, certaines populations n’étant toujours pas protégées. La rougeole reste une menace mondiale, cinq des six Régions de l’OMS connaissant encore des flambées épidémiques importantes et la Région des Amériques devant faire face à de nombreuses importations de cas de rougeole. Les Régions de l’Afrique, de la Méditerranée orientale et de l’Europe ne sont pas susceptibles d’atteindre les cibles fixées pour l’élimination de la rougeole dans les délais. La Région des Amériques est parvenue à éliminer la maladie et à maintenir ce statut tandis que la Région du Pacifique occidental approche de la cible.

La couverture par la vaccination antirougeoleuse systématique est un indicateur de progrès important vers la réalisation de l’objectif 4 du Millénaire pour le développement3 en raison de son potentiel de réduction de la mortalité de l’enfant, et est largement reconnue comme un marqueur de l’accès aux services de santé de l’enfant.

Faute d’une amélioration de la couverture vaccinale tant par les services systématiques que par des campagnes de masse, des flambées épidémiques continueront à se produire, entravant les efforts pour atteindre les cibles pour l’élimination mondiale et prévenir de nouveaux décès. Pour pouvoir endiguer les flambées en améliorant la couverture systématique et, si nécessaire, en organisant des campagnes de vaccination de qualité, les pays doivent accorder un rang élevé de priorité aux objectifs de l’élimination et investir fortement dans l’amélioration des systèmes de santé.

Importantes flambées de rougeole en 2012 par Région OMS

Région africaine

  • République démocratique du Congo: 72 029
  • Burkina Faso: 7 362
  • Nigéria: 6 447
  • Angola: 4 458
  • Éthiopie: 4 347
  • Ouganda: 2 027
  • Soudan du Sud: 1 952
  • République-Unie de Tanzanie: 1 668
  • Ghana: 1 613
  • Guinée équatoriale: 1 190

Région de l’Asie du Sud-Est

  • Inde: 18 668
  • Indonésie: 15 489
  • Thaïlande: 5 197
  • Népal: 3 362
  • Myanmar: 2 175
  • Bangladesh: 1 986

Région européenne

  • Ukraine: 12 746
  • Roumanie: 7 450
  • Russie: 2 123
  • Royaume-Uni: 2 092
  • Espagne: 1 204

Région de la Méditerranée orientale

  • Somalie: 9 983
  • Soudan: 8 523
  • Pakistan: 8 046
  • Afghanistan: 2 787
  • Yémen: 2 177

Région du Pacifique occidental

  • Chine: 6 183
  • Malaisie: 1 868
  • Philippines: 1 536

Initiative contre la rougeole et la rubéole

Lancée en 2001, l’Initiative contre la rougeole et la rubéole est un partenariat mondial placé sous l’égide de la Croix-Rouge américaine, de la Fondation des Nations Unies, des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis d’Amérique (CDC), de l’UNICEF et de l’OMS.

L’Initiative contre la rougeole et la rubéole est attachée à faire en sorte qu’aucun enfant ne meure de la rougeole ou ne naisse atteint du syndrome de rubéole congénitale, à réduire le nombre de décès par rougeole de 95% d’ici 2015, et à parvenir à éliminer la rougeole et la rubéole dans au moins cinq Régions de l’OMS d’ici 2020. La Région des Amériques a éliminé la rougeole et maintient ce statut depuis 2002 et la Région du Pacifique occidental est en voie d’atteindre ce but. Les six Régions de l’OMS ont établi des buts pour l’élimination de la rougeole.

Les données les plus récentes sont publiées cette semaine dans le CDC Morbidity and Mortality Weekly.

L’Initiative contre la rougeole et la rubéole se joint à d’autres pour célébrer la Semaine mondiale de la vaccination du 24 au 30 avril et promouvoir ainsi l’un des outils les plus puissants de l’action sanitaire – l’utilisation de vaccins pour protéger les personnes de tous âges de la maladie.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

OMS, Genève
Fadéla Chaib
Chargée de communication/porte-parole de l’OMS
Tél: +41 22 791 3228
Portable: +41 79 475 5556
Courriel:chaibf@who.int

UNICEF, New York
Karen Mah
Spécialiste communication
Measles & Rubella Initiative
Tél: +1 917 265 4603
Portable: +1 917 412 6166
Courriel: kmah@unicef.org


1 Couverture par la première dose de vaccin à valence rougeole (MCV1) chez les enfants âgés d’un an ou, si le MCV1 est administré à un âge ≥1 an, chez les enfants âgés de 24 mois.

2 En mai 2012, 194 pays se sont engagés à l’Assemblée mondiale de la Santé en faveur du Plan d’action mondial pour les vaccins (GVAP). Dans le cadre de ce Plan figure l’engagement de réduire d’ici la fin 2015 la mortalité mondiale par rougeole d’au moins 95% par rapport à 2000 et d’éliminer la rougeole et la rubéole dans au moins cinq Région de l’OMS d’ici fin 2020.

3 Réduire des deux tiers entre 1990 et 2015 le taux de mortalité des moins de cinq ans. L’un des indicateurs de l’OMD 4 est le pourcentage d’enfants d’un an vaccinés contre la rougeole :

Partager