Centre des médias

Quatre enfants sur cinq font l’objet d’une vaccination systématique mais 22 millions d’enfants y échappent encore

Note à l’attention des médias

D’après de nouvelles données publiées dans le Morbidity and Mortality Weekly Report et dans le Relevé épidémiologique hebdomadaire de l’OMS (REH), quatre nourrissons sur cinq (83%) dans le monde ont reçu les trois doses recommandées du vaccin antidiphtérique-antitétanique-anticoquelucheux (DTC) en 2011.

Des progrès durables

Les nouvelles données font apparaître des progrès durables par rapport aux deux années précédentes et un succès important par rapport à l’époque où fut créé le Programme élargi de vaccination (PEV) de l’OMS il y a près de 40 ans. À ce moment-là, moins de 5% des enfants étaient vaccinés contre ces trois maladies mortelles.

La vaccination par le DTC des nourrissons avant l’âge de 12 mois est l’un des principaux indicateurs de l’efficacité des programmes de vaccination.

22 millions d’enfants non vaccinés

Malgré des progrès importants, les nouvelles données montrent que plus de 22 millions d’enfants, qui vivent pour la plupart dans les pays les moins avancés, ont échappé aux trois vaccinations de base pendant leur première année de vie en 2011.

Près de la moitié des enfants incomplètement vaccinés vivent dans trois pays: l’Inde, l’Indonésie et le Nigéria, qui comptent des populations d’enfants importantes et dont les programmes de vaccination se heurtent à des problèmes occasionnels d’approvisionnement en vaccins ou d’inaccessibilité des populations vulnérables.

Plan d’action mondial pour les vaccins

Cette année, à l’Assemblée mondiale de la Santé, les ministres de la Santé ont approuvé un Plan d’action mondial pour les vaccins qui fera date, une feuille de route pour éviter des millions de décès d’ici 2020 grâce à un accès plus équitable aux vaccins existants des membres de toutes les communautés. Le Plan a quatre objectifs:

  • le renforcement de la vaccination systématique pour atteindre les cibles en matière de couverture vaccinale;
  • l’accélération de la lutte contre les maladies à prévention vaccinale;
  • l’introduction de vaccins nouveaux et améliorés;
  • l’encouragement de la recherche-développement de la prochaine génération de vaccins et de technologies.

«Un programme de vaccination accessible et efficace devrait être l’un des éléments clés des services de santé publique dans tous les pays», a déclaré le Dr Jean-Marie Okwo-Bele, Directeur du Département Vaccination, vaccins et produits biologiques à l’OMS. «En aidant les pays à renforcer leur système de santé avec la mise en œuvre du nouveau Plan d’action mondial pour les vaccins, nous pouvons augmenter l’accès mondial aux vaccins et avoir une incidence sur la vie de millions de personnes.»

Deux à trois millions de vies sauvées

On estime que 130 millions d’enfants naissent aujourd’hui dans le monde chaque année. La vaccination de ces enfants pour les protéger contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche mais aussi la rougeole, la poliomyélite et d’autres maladies évitables est essentielle pour les garder en vie et en bonne santé. L’OMS estime que la vaccination sauve deux à trois millions de vies dans l’ensemble des groupes d’âge chaque année.

Le renforcement des services de vaccination systématique est essentiel pour atteindre l’objectif 4 du Millénaire pour le développement consistant à réduire des deux tiers d’ici 2015 la mortalité des enfants de moins de 5 ans, par rapport aux chiffres de 1990.

Pour plus d'information, veuillez prendre contact avec:

Hasan Hayatee
Spécialiste technique
Vaccination, vaccins et produits biologiques, OMS
Téléphone +41 22 79 12103
Portable: +41 79 500 65 32
Courriel: hasanh@who.int

Tarik Jasarevic
Chargé de communication, OMS
Téléphone: + 41 22 791 50 99
Portable: +41 793 676 214
Courriel: jasarevict@who.int

Partager