Centre des médias

L'OMS relance sa lutte antitabac en Afrique

Note à l'intention des médias
4 décembre 2009

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) porte une attention accrue à la lutte antitabac en Afrique dans le but d’éviter que la consommation de tabac n’atteigne sur le continent les mêmes proportions que dans d’autres parties du monde.

Le programme visera surtout à renforcer la capacité des pays à mettre en œuvre la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, le traité international en matière de santé qui oriente les efforts nationaux de lutte contre l’épidémie de tabagisme, et à créer un centre régional d’excellence pour soutenir les pays en développement dans leurs efforts pour résister à la hausse de la consommation.

D’après le Dr Ala Alwan, Sous-Directeur général de l’OMS pour les maladies non transmissibles et la santé mentale , «le tabagisme est la cause de morbidité et de mortalité le plus facilement évitable. Il tue plus de 5 millions de personnes par an. Non maîtrisée, la consommation de tabac fera plus de 8 millions de morts par an d’ici 2030, et plus de 80% de ces décès surviendront dans les pays en développement. Si le tabagisme est moins répandu en Afrique et dans d’autres régions du monde, cela changera si nous n’agissons pas.»

La consommation de tabac est un facteur de risque pour les principales maladies non transmissibles –crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, cancer, diabète, asthme et autres maladies chroniques – auxquelles sont imputables au total 60% des décès. Dans les 46 pays de la Région africaine de l’OMS (AFRO), les maladies non transmissibles devraient représenter 46% des décès d’ici 2030, contre 25% en 2004.

«La consommation de tabac en Afrique est plus qu’un problème de santé», a poursuivi le Dr Alwan. «C’est aussi un problème de développement. Le tabac alimente la pauvreté, tuant des gens dans la force de l’âge. Il grève le budget familial et celui des soins de santé. D’autre part, l’argent dépensé en produits du tabac représente autant en moins pour des dépenses essentielles telles que l’éducation, l’alimentation ou les médicaments. L’action nouvelle et novatrice de lutte antitabac de l’OMS en Afrique contribuera à mettre des solutions à la portée des pays», a ajouté le Dr Alwan.

« Nous devons agir maintenant pour mettre en œuvre la Convention-cadre de l’OMS afin d’éviter une épidémie de tabagisme en Afrique», a également déclaré le Dr Paul Samson Lusamba Dikassa, Directeur de la gestion des programmes au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique. «Dans la Région africaine, l’OMS a un rôle important à jouer en travaillant avec les pays pour lutter contre le tabagisme.»

«Il faut absolument élaborer des stratégies efficaces de lutte contre le tabagisme», a ajouté le Dr Douglas Bettcher, Directeur de l’Initiative OMS pour un monde sans tabac. «En travaillant avec les gouvernements et les organisations partenaires, nous pouvons aider à éviter que le tabac ne gagne la partie.»

Les travaux seront financés en partie par une subvention de 10 millions de dollars de la Fondation Bill & Melinda Gates. La subvention est la plus importante que l’OMS ait jamais reçue pour la lutte antitabac en Afrique et est un moyen non négligeable de combler les lacunes du programme d’action international pour le développement en matière de maladies non transmissibles.

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Timothy O'Leary
Chargé de communication
OMS, Genève
Téléphone: +41 22 791 5539
Portable: +41 79 516 5601
Courriel: olearyt@who.int

Menno Van Hilten
Chargé des relations relations extérieures
OMS, Genève
Téléphone: +41 22 791 2675
Portable: +41 79 457 0929
Courriel: vanhiltenm@who.int

Dr Jean-Pierre Baptiste
Administrateur de programme pour la lutte antitabac
Bureau de l'OMS pour l'Afrique
Téléphone: +47 241 39130
Portable: +242 596 7379
Courriel: baptistej@afro.who.int

Partager