Centre des médias

En une semaine, le traité antitabac recueille 41 signatures

La Norvège est le premier pays à accepter le traité

Quarante pays et les Communautés Européennes ont signé la convention-cadre pour la lutte antitabac de l'Organisation mondiale de la Santé au cours de la première semaine. La Norvège est le premier pays à accepter le traité.

"Le fait que tant de pays aient signé la convention-cadre pour la lutte antitabac au cours de la première semaine montre bien le soutien que ce traité reçoit et sa signification pour de nombreuses populations et situations, a déclaré le docteur Gro Harlem Brundtland, Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé. Ce groupe de signataires est exemplaire et nous encourageons les autres pays à leur emboîter le pas le plus rapidement possible. Ce n’est que par une action mondiale concertée que nous parviendrons à lutter efficacement contre le tabac. La santé en retirera d’immenses avantages.”

La Convention, grâce aux mesures de réduction de la demande et de l’offre qu'elle prône, protégera des milliards d’êtres humains de la génération actuelle et des suivantes contre les répercussions dévastatrices du tabagisme et de l’exposition à la fumée de tabac. Le tabac tue près de 5 millions de personnes par an. Si l'on ne prend pas des mesures rigoureuses pour contrer l’escalade du tabagisme au niveau mondial, en particulier parmi les enfants, les adolescents et les femmes, le fardeau de la maladie, des incapacités et des décès, notamment dans les pays en développement, pèsera encore plus lourd.

A ce jour, les pays ayant signé la convention sont les suivants : Afrique du Sud, Algérie, Bangladesh, Botswana, Brésil, Burundi, Danemark, Egypte, Espagne, Finlande, France, Gambie, Ghana, Grèce, Hongrie, Iles Marshall, Islande, Israël, Italie, Koweït, Luxembourg, Malte, Maurice, Mongolie, Mozambique, Norvège, Nouvelle-Zélande, Palaos, Paraguay, Pays-Bas, Qatar, République islamique d’Iran, République populaire démocratique de Corée, République tchèque, Royaume-Uni, Sénégal, Suède, Thaïlande, Uruguay et Yémen. Les Communautés Européennes ont également signé la convention en tant qu’Organisation régionale d’intégration économique.

Des responsables de haut niveau de 28 pays, parmi lesquels un Vice-président et des ministres, et les Communautés Européennes ont signé la convention lors de la cérémonie officielle organisée au Siège de l’OMS le 16 juin, le jour de l’ouverture du traité aux signatures.

En plus de signer la convention, la Norvège a donné son acceptation le 16 juin. La ratification, l’acceptation, l’approbation et l’adhésion sont des actes juridiques internationaux par lesquels les Etats signataires de la convention signifient au niveau international qu’ils acceptent d’être juridiquement liés par celle-ci. Dès que 39 autres pays auront fait de même, la convention aura force de loi dans ces pays, puis dans tous ceux qui deviendront partie contractante.

Déposée auprès du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, M. Kofi Annan, la convention pourra être signée au Siège de l’Organisation à New York du 30 juin 2003 au 29 juin 2004. Plusieurs pays ont fait part à l’OMS de leur intention de signer prochainement la convention à New York.


Ce site donne davantage d’informations sur la lutte antitabac menée par l’OMS et en particulier la convention-cadre pour la lutte antitabac.

La convention peut être consultée en six langues

Les photographies des hauts responsables signant la convention le 16 juin et pendant toute la semaine se trouvent ici

Partager

Pour plus d'informations:

Ms Melinda Henry
Téléphone: +41 (22) 791 2535
Tél. portable: +41 (79) 477 1738
Télécopie : +41 (22) 791 4858
Courriel: henrym@who.int