Santé de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l’adolescent

La grossesse chez les adolescentes

Nombreuses sont les adolescentes âgées de 15 à 19 ans qui tombent enceintes

Près de 16 millions de jeunes femmes âgées de 15 à 19 ans donnent naissance à un enfant chaque année, ce qui représente environ 11% de l’ensemble des naissances dans le monde entier.

Quatre-vingt-quinze pour cent de ces naissances ont lieu dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Le taux de natalité moyen chez les adolescentes des pays à revenu intermédiaire est plus de deux fois plus élevé que celui des adolescentes des pays à revenu élevé, et il est cinq fois supérieur à ce dernier chez les adolescentes des pays à revenu faible.

La proportion de naissances qui ont lieu au cours de l’adolescence est d’environ 2% en Chine, 18% en Amérique latine et dans les Caraïbes, et de plus de 50% en Afrique subsaharienne.

La moitié de toutes les naissances chez des adolescentes survient dans sept pays seulement: le Bangladesh, le Brésil, les États-Unis d’Amérique, l’Éthiopie, l’Inde, le Nigéria et la République démocratique du Congo.

La grossesse chez les très jeunes adolescentes est un problème grave

Dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, près de 10% des jeunes filles deviennent mères avant l’âge de 16 ans, les taux les plus élevés étant constatés en Afrique subsaharienne et dans la partie sud de l’Asie centrale et orientale.

La proportion des jeunes filles qui sont enceintes avant l’âge de 15 ans varie énormément même au sein d’une même région – en Afrique subsaharienne, par exemple, le taux est de 0,3% au Rwanda contre 12,2% au Mozambique.

Les situations dans lesquelles se produisent les grossesses adolescentes ne sont pas toujours identiques

Avoir un enfant hors mariage n’est pas inhabituel dans de nombreux pays. L’Amérique latine, les Caraïbes, certaines parties de l’Afrique subsaharienne et des pays à revenu élevé ont des taux de grossesses adolescentes en dehors du mariage plus élevés que l’Asie.

Les grossesses chez les adolescentes non mariées sont davantage susceptibles d’être non désirées et de se terminer par un avortement provoqué.

Les rapports sexuels sous la contrainte, qui touchent 10% des jeunes filles dont les premiers rapports sexuels ont eu lieu avant l’âge de 15 ans, contribuent aux grossesses adolescentes non désirées.

Les grossesses chez les adolescentes sont dangereuses pour la mère

Bien que les adolescentes âgées de 10 à 19 ans ne représentent que 11% de l’ensemble des naissances dans le monde, elles totalisent 23% de la charge globale de morbidité (en années de vie ajustées sur l’incapacité) du fait de la grossesse et de l’accouchement.

Quatorze pour cent de l’ensemble des avortements à risque dans les pays à revenu faible ou intermédiaire sont pratiqués sur des femmes âgées de 15 à 19 ans. Près de 2,5 millions d’adolescentes subissent des avortements à risque chaque année, et elles souffrent de complications plus graves que les femmes plus âgées.

En Amérique latine, le risque de décès maternel est quatre fois plus élevé parmi les adolescentes de moins de 16 ans que parmi les femmes âgées de 20 à 30 ans.

De nombreux problèmes de santé sont associés plus spécifiquement aux issues négatives de la grossesse au cours de l’adolescence. Il s’agit notamment de l’anémie, du paludisme, du VIH et d’autres infections sexuellement transmissibles, de l’hémorragie post-partum et des troubles mentaux, tels que la dépression.

Chez les femmes souffrant de fistule obstétricale, cette lésion apparaît, pour jusqu’à 65% d’entre elles, alors qu’elles sont adolescentes, avec des conséquences dramatiques sur leur vie, sur le plan physique et social.

La grossesse chez les adolescentes est dangereuse pour l’enfant

Les mortinaissances et les décès au cours de la première semaine de vie sont de 50% plus élevés parmi les nourrissons dont les mères ont moins de 20 ans que chez les nourrissons dont les mères sont âgées de 20 à 29 ans.

Les décès au cours du premier mois de vie sont de 50 à 100% plus fréquents si la mère est une adolescente par comparaison à une femme plus âgée, et plus la mère est jeune plus le risque est élevé.

Les taux de naissances prématurées, de faible poids à la naissance et d’asphyxie néonatale sont plus élevés parmi les enfants d’adolescentes, et ils contribuent tous à accroître les risques de décès et de problèmes de santé ultérieurs pour le nourrisson.

Les adolescentes enceintes sont davantage susceptibles de fumer et de consommer de l’alcool que les femmes plus âgées, ce qui peut entraîner de nombreux problèmes pour le fœtus et pour l’enfant à naître.

Les grossesses chez les adolescentes ont des conséquences négatives sur les communautés

De nombreuses jeunes filles qui tombent enceintes doivent quitter l’école, ce qui a des répercussions à long terme sur leur vie personnelle, ainsi que sur leur famille et leur communauté.

Des études ont montré que la survenue des naissances à un âge plus tardif chez les adolescentes pourrait permettre de réduire de manière significative les taux de croissance démographique et entraîner ainsi d’importants bénéfices économiques et sociaux, outre l’amélioration de la santé des adolescentes.

Les progrès obtenus à ce jour

Au cours des deux ou trois dernières décennies, les taux de grossesse chez les adolescentes ont nettement diminué dans la plupart des pays et des Régions.

L’âge lors du premier mariage augmente, tout comme les taux d’utilisation des contraceptifs parmi les adolescents, qu’ils soient mariés ou non.

Le niveau d’éducation des filles a progressé dans la plupart des pays, et les possibilités d’emplois se sont élargies. Le faible niveau d’éducation est étroitement associé aux grossesses précoces.

Partager