Santé de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l’adolescent

Alimentation de complément

Lorsque le lait maternel ne suffit plus pour couvrir les besoins nutritionnels du nourrisson, il faut introduire des aliments de complément. Normalement, l’alimentation de complément se pratique de l’âge de six à vingt-quatre mois et c’est une période très sensible. C’est à ce moment que les problèmes de malnutrition commencent chez de nombreux enfants, contribuant à la forte prévalence du problème chez les moins de cinq ans dans le monde entier.

L’OMS a élaboré les Principes directeurs pour l’alimentation complémentaire de l’enfant allaité au sein, qui fixent des normes pour la mise au point de directives sur l’alimentation adaptées aux conditions locales. Ce document s’accompagne des Principes directeurs pour l’alimentation des enfants âgés de 6 à 24 mois qui ne sont pas allaités au sein, qui donnent des orientations sur l’alimentation à donner lorsque ces enfants ne reçoivent pas de lait maternel.

Des orientations pratiques sur l’alimentation ont été incluses dans les principes et le cours de formation sur la prise en charge intégrée des maladies de l'enfant à l’intention des agents de santé de premier niveau. Étendant ces recommandations, l’OMS a mis au point le guide Alimentation de complément: aliments à donner par les familles à l’enfant allaité (Complementary feeding: Family Foods for Breastfed Children) qui constitue la base d’un cours de trois jours pour les professionnels de santé. Le cours intégré sur l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant (Integrated Course on Infant and Young Child Feeding)) couvre également l’alimentation de complément.

Partager