Santé de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l’adolescent

Développement des adolescents

Une période de transition critique

L’OMS considère que l’adolescence est la période de croissance et de développement humain qui se situe entre l’enfance et l’âge adulte, entre les âges de 10 et 19 ans. Elle représente une période de transition critique dans la vie et se caractérise par un rythme important de croissance et de changements qui n’est supérieur que pendant la petite enfance. Les processus biologiques conditionnent de nombreux aspects de cette croissance et de ce développement, l’apparition de la puberté marquant le passage de l’enfance à l’adolescence.

Les déterminants biologiques de l’adolescence sont universels; en revanche, la durée et les caractéristiques de cette période peuvent varier dans le temps, entre cultures et selon les situations socio-économiques. On a assisté à de nombreux changements pendant cette période au cours du siècle dernier, notamment avec l’apparition plus précoce de la puberté, l’âge plus tardif du mariage, l’urbanisation, la communication au niveau mondial, et l’évolution des attitudes et des comportements sexuels.

Principales expériences sur le plan du développement

L’adolescence est une période de préparation à l’âge adulte au cours de laquelle ont lieu des étapes clés du développement. En dehors de la maturation physique et sexuelle, il s’agit par exemple de l’acquisition de l’indépendance sociale et économique, du développement de l’identité, de l’acquisition des compétences nécessaires pour remplir son rôle d’adulte et établir des relations d’adulte, et de la capacité de raisonnement abstrait. Si l’adolescence est un moment de croissance et de potentiel exceptionnel, c’est également un moment où les risques sont importants et au cours duquel le contexte social peut exercer une influence déterminante.

Les pressions pour adopter des comportements à haut risque

De nombreux adolescents doivent faire face à des pressions et sont incités à consommer de l’alcool, fumer ou consommer d’autres drogues et avoir des relations sexuelles à un âge précoce, ce qui leur fait courir un risque élevé de traumatismes volontaires ou involontaires, de grossesses non désirées et d’infections sexuellement transmissibles (IST), y compris par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

Beaucoup connaissent également de nombreux problèmes de santé mentale ou d’adaptation. Les modes de comportement qui s’instaurent au cours de ce processus, tels que la consommation ou la non-consommation de drogues ou la protection ou la non-protection lors des rapports sexuels, peuvent avoir des effets positifs ou négatifs durables sur la santé et le bien-être futurs. De ce fait, au cours de cette période, les adultes ont une possibilité unique d’influencer les jeunes.

Les adolescents se distinguent à la fois des jeunes enfants et des adultes. En particulier, ils ne sont pas entièrement capables de comprendre des concepts complexes ou les relations entre un comportement et ses conséquences, ou bien encore le degré de maîtrise qu’ils ont ou peuvent avoir sur la prise de décisions en matière de santé, y compris s’agissant du comportement sexuel.

Cette inaptitude peut les rendre particulièrement vulnérables à l’exploitation sexuelle ou à des comportements à haut risque. Les lois, les coutumes et les pratiques peuvent aussi influencer les adolescents autrement que les adultes. Par exemple, les lois et les politiques restreignent souvent l’accès des adolescents aux informations et aux services de santé génésique, surtout lorsqu’ils ne sont pas mariés.

En outre, lorsque ces services existent, l’attitude des prestataires vis-à-vis des adolescents qui ont des rapports sexuels constitue souvent un obstacle important à l’utilisation de ces services.

La famille et la communauté sont des soutiens importants

Les adolescents dépendent de leur famille, de leur communauté, de leur école, des services de santé et de leur lieu de travail pour apprendre toute une série de compétences importantes qui peuvent les aider à faire face aux pressions qu’ils subissent et à réussir le passage de l’enfance à l’âge adulte. Les parents, les membres de la collectivité, les dispensateurs de services et les institutions sociales ont la responsabilité à la fois de promouvoir le développement et l’adaptation des adolescents et d’intervenir efficacement lorsque des problèmes se posent.

Partager