Paludisme

Accès universel aux tests diagnostiques du paludisme. Manuel pratique

2012 (rév. février 2013)

Partager

Informations sur la publication

Nombre de pages: 165
Date de publication: 2012
Langues: Anglais, français
ISBN: 9789242502091

Télécharger


Introduction

En 2010, l'OMS a recommandé que tous les cas suspects de paludisme soient confirmés par un test de diagnostic avant traitement. Les résolutions récentes de 2011 sur le paludisme de l’Assemblée générale des Nations Unies et l’Assemblée mondiale de la Santé ont mis l’accent sur l’importance des tests de diagnostic pour le paludisme afin d’atteindre les objectifs fixés d’ici à 2015. Le Partenariat RBM (Roll Back Malaria) s’est fixé de nouveaux objectifs concernant l’accès universel aux tests diagnostiques du paludisme tant dans le secteur public que privé ainsi qu’au niveau communautaire.

L’intensification des tests de diagnostic est primordiale pour s’assurer de la bonne gestion des maladies fébriles liées ou non au paludisme, en traitant de manière adéquate avec les médicaments antipaludiques (CTA) les patients qui ont en vraiment besoin, en réduisant la résistance à l’artémisinine et en fournissant des données précises pour la surveillance du paludisme.

Résumé

Ce manuel opérationnel, élaboré par l’OMS en collaboration avec 14 autres institutions, donne des indications pratiques aux responsables des programmes nationaux de contrôle du paludisme et autres partenaires concernés pour l’accès rapide aux tests de diagnostic du paludisme par TDR ou par microscopie dans les pays d'endémie.

Ce manuel contient toute une gamme d’éléments clés de politiques et stratégies à mettre en œuvre et la planification de celles-ci, ainsi que des outils pratiques pour faciliter l’accès des tests de diagnostic du paludisme à tous les niveaux du système de santé, y compris dans les programmes communautaires.

Le manuel insiste sur l’intégration à part entière des tests de diagnostic du paludisme dans la prise en charge des patients fébriles et sur les efforts visant à renforcer des services de laboratoire. En particulier, il met l’accent sur les systèmes de gestion de la qualité et le besoin de supervision ainsi que sur des directives claires quant aux rôles tant des tests de diagnostic rapide que par microscopie dans des contextes cliniques différents, tout en reconnaissant le bien-fondé de ces deux tests dans la majorité des pays.