Paludisme

Réunions et procédures de fonctionnement

Le MPAC se réunit deux fois par an pendant trois jours. Les dates sont habituellement fixées deux ans à l'avance. La fréquence et la durée des réunions peuvent être modifiées, le cas échéant. Les recommandations du MPAC sont, en règle générale, décidées par consensus. Exceptionnellement, lorsqu'un consensus ne peut être atteint sur un sujet particulier, le Président est tenu de comptabiliser les points de vue majoritaires et minoritaires. Le Président est également responsable de veiller à ce que les membres du MPAC aient une vision claire des enjeux des décisions.

Observateurs

Les représentants du Partenariat Roll Back Malaria, du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, de l'UNICEF et de l'Envoyé spécial des Nations Unies pour le paludisme sont invités à participer en tant qu'observateurs aux réunions et aux délibérations du MPAC. Des membres du personnel concernés du siège de l'OMS et des Bureaux régionaux participent en tant que membres du Secrétariat. En outre, jusqu'à sept responsables de Programmes nationaux de lutte antipaludique dans le monde sont invités en tant que personnes ressources pour observer et participer à ces réunions.

Le Programme mondial de lutte antipaludique de l’OMS peut aussi inviter d'autres observateurs aux réunions du MPAC, notamment les représentants des Groupes consultatifs techniques régionaux de l'OMS, des organisations non gouvernementales (ONG), des organismes professionnels internationaux, des agences techniques et des organismes donateurs. D'autres experts et des personnes ressources techniques peuvent aussi être invités aux réunions, le cas échéant, pour contribuer à des sujets spécifiques de l'ordre du jour. D'autres observateurs sont les bienvenus aux réunions du MPAC de leur propre initiative.

Les inscriptions pour les observateurs sont habituellement ouvertes six semaines avant chaque réunion programmée. Les observateurs ne doivent pas intervenir, sauf si le Président en fait la demande et ne participent en aucun cas à la rédaction des recommandations du MPAC.

Procédures de fonctionnement

Le MPAC est tenu informé par Le Programme mondial de lutte antipaludique de l’OMS et les organismes partenaires des avancées dans la mise en œuvre des recommandations mondiales de l'OMS, et de l'atteinte des objectifs au niveau des pays et des régions. Le Programme mondial de lutte antipaludique, en concertation avec le Président du Comité, détermine quelles questions politiques et quelles informations issues des autres Groupes consultatifs techniques de l'OMS doivent être portées à l'attention du MPAC.

Le MPAC collabore avec le Programme mondial de lutte antipaludique de l’OMS pour l'établissement des priorités de travail et des ordres du jour des réunions, et la participation des pays d'endémie palustre est aussi sollicitée. Il est aussi possible qu'à l'avenir un groupe plus important soit invité à contribuer à l'ordre du jour avant chaque réunion par des consultations ouvertes sur le site du Programme.

Sous l'égide du Comité, trois Groupes d'experts techniques permanents (TEG) ont été créés: sur la chimiothérapie, sur la résistance aux médicaments antipaludiques et sa maîtrise et sur la lutte antivectorielle. En outre, des Groupes d'examen des données probantes (ERG) peuvent être créés de façon temporaire et spécifique pour examiner et fournir des informations fondées sur des données probantes et des options de recommandations. Les recommandations produites par ces groupes sont débattues par le Comité plénier lors de sessions ouvertes.

Afin de bénéficier d'une participation plus large et permettre des échanges d'informations et de points de vue garantissant la transparence et l'intégration, la majorité des discussions ont lieu lors de sessions ouvertes. Toutefois, les délibérations et l'élaboration des recommandations du MPAC en elles-mêmes prennent place lors de sessions fermées afin de protéger l'intégrité et l'indépendance du Comité de toutes pressions et d'influences inappropriées.

La transparence est toutefois garantie car toutes les recommandations et conclusions du MPAC sont publiées sur ce site, et un rapport détaillé de chaque réunion est publié dans le Malaria Journal. Les ordres du jour, documents, procès-verbaux et recommandations approuvés des réunions sont archivés, restent accessibles au public et sont facilement consultables sur le site du Programme mondial de lutte antipaludique.

Le MPAC présente des rapports au Directeur général de l'OMS (ou son représentant), et le Président du Comité informe le Directeur général de l'OMS (ou son représentant) et le Directeur du Programme mondial de lutte antipaludique après chaque réunion du Comité.

Les membres du MPAC ne sont pas rémunérés pour leur participation au Comité. Toutefois, des dépenses raisonnables telles que des frais de déplacement occasionnés par la participation au MPAC ou aux réunions connexes sont indemnisées par l'OMS conformément aux règles et politiques en vigueur.

Partager

Enquête sur le point de vue des parties prenantes

Le Programme mondial de lutte antipaludique de l’OMS et le MPAC souhaitent savoir comment les États membres et la communauté mondiale de lutte contre le paludisme perçoivent le MPAC. Cliquer ici pour participer à l’enquête jusqu'au 9 mai.

Suggestions?

Le MPAC est ouvert à toutes informations ou suggestions envoyées à mpacgmp@who.int – Le cas échéant, le TEG ou ERG compétent examinera les données soumises avant que le sujet ne soit discuté en session ouverte; il s’agit du mécanisme par lequel le MPAC formule ses recommandations.