Paludisme

Cellule de crise paludisme

La Cellule de crise paludisme est une initiative commune qui regroupe l’OMS, le Partenariat Roll Back Malaria, l'Alliance des leaders africains contre le paludisme (ALMA), le Bureau de l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le paludisme et le financement des objectifs du Millénaire pour le développement liés à la santé, et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Établie en 2012 et lancée officiellement lors du Sommet spécial de l'Union Africaine sur le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme qui s’est tenu à Abuja, au Nigéria, en juillet 2013, la Cellule de crise paludisme offre un soutien stratégique aux dix pays d'Afrique les plus durement touchés par cette maladie, à savoir le Nigéria, la République démocratique du Congo, la République-Unie de Tanzanie, l'Ouganda, le Mozambique, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Burkina Faso, le Cameroun et le Niger.

Comment fonctionne la Cellule de crise paludisme ?

Sous la conduite d’un comité directeur de haut niveau, les experts de la Cellule de crise paludisme assurent la collecte et la synthèse des informations et des données relatives aux flux de financements, aux produits essentiels et à la couverture et l’impact des interventions antipaludiques –mesurant les défis à relever et les progrès accomplis, et identifiant les obstacles susceptibles d’entraver la lutte contre le paludisme dans les pays concernés.

L’objectif global est de soutenir les efforts déployés par les pays pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) liés à la santé et les autres objectifs mondiaux alors qu’approche l’échéance de 2015 des OMD. Les 10 pays concernés totalisent plus de 389 millions de décès chaque année, soit près de 60% de tous les décès liés au paludisme en Afrique en 2012.

La Cellule de crise paludisme est située au sein du Secrétariat de l’OMS et du Partenariat RBM à Genève, en Suisse, ainsi que dans le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique (OMS-AFRO) à Brazzaville, au Congo. La Fondation Bill & Melinda Gates a généreusement engagé trois ans de fonds de soutien opérationnel.

Dernière mise à jour: 6 mars 2014

Partager