Paludisme

Programme mondial de lutte antipaludique

Le Programme mondial de lutte antipaludique est chargé de coordonner les activités menées par l’OMS au niveau mondial pour lutter contre le paludisme et l’éliminer. Il définit, en s’appuyant sur des données factuelles, des normes, des critères, des politiques et des lignes directrices pour soutenir tous les pays du monde où le paludisme sévit.

L’une de ses principales fonctions consiste à évaluer de façon indépendante les progrès réalisés dans la lutte antipaludique à l’échelle mondiale. Sa publication phare, le Rapport sur le paludisme dans le monde, présente tous les ans les dernières données disponibles sur l’impact des interventions contre le paludisme dans l’ensemble du monde.

Les activités du programme visent à apporter une solution intégrée aux problèmes épidémiologiques et opérationnels constatés dans différentes parties du monde. Jouissant d’une position unique, qui allie un degré élevé d’expertise à la présence de l’OMS sur le terrain dans toutes les régions et dans tous les pays d’endémie, le programme fournit des conseils harmonisés pour faire face à toutes les difficultés techniques et programmatiques aux niveaux national, régional et mondial.

Les orientations données par le programme sur la prévention, la prise en charge des cas, la surveillance, le suivi et l’évaluation, et sur l’élimination du paludisme servent de référence aux programmes nationaux de lutte antipaludique et aux organismes de financement multilatéraux.

En 2011, l’OMS a repensé son processus d’élaboration de politiques contre le paludisme pour pouvoir mieux réagir aux changements rapides en matière d’épidémiologie et de développement. Un Comité consultatif pour les politiques relatives au paludisme (le MPAC) a été constitué afin de donner à l’OMS des conseils de source indépendante sur les politiques recommandées pour lutter contre le paludisme et pour l’éliminer. Sous l’égide de ce comité, l’OMS rassemble aussi des groupes d’experts pour examiner les données et faire des recommandations.

Principaux partenaires et bailleurs de fonds

Le Programme mondial de lutte antipaludique travaille en étroite coopération avec tous les grands partenaires de la communauté mondiale engagée dans la lutte contre le paludisme: les gouvernements et les autorités de réglementation des pays d’endémie, les institutions des Nations Unies, les organisations intergouvernementales, les partenariats public-privé et les groupes militants. Il participe également à tous les grands groupes spécialisés interinstitutionels ainsi qu’aux initiatives multipartites et multisectorielles contre le paludisme. Ses experts dirigent plusieurs groupes de travail techniques dans le cadre du Partenariat Faire reculer le paludisme, dont l’OMS est un des partenaires fondateurs.

Les activités du Programme mondial de lutte contre le paludisme sont actuellement financées par (dans l’ordre alphabétique): l’Agence canadienne de Développement international, l’Agence des États Unis pour le Développement international, la Fondation Bill & Melinda Gates, le gouvernement de l’Australie, le gouvernement du Japon, le gouvernement de la Norvège, le gouvernement de la Fédération de Russie et le gouvernement du Royaume-Uni. Il reçoit également des fonds de l’opération Médicaments antipaludiques, de la Fondation pour des Outils diagnostiques nouveaux et novateurs, du Fonds mondial pour la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et du budget de base de l’OMS.

Les principaux partenaires du programme sont (dans l’ordre alphabétique): l’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme, le Bureau de l’Envoyé spécial de l’ONU pour le paludisme, les Centers for Disease Control des États-Unis, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, la Fondation pour des Outils diagnostiques nouveaux et novateurs, l’Imperial College London, l’Initiative du Président des États-Unis contre le paludisme, l’Innovative Vector Control Consortium, l’Institute for Health Metrics and Evaluation, ISGlobal, l’Institut Tropical et de Santé Publique Suisse, la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, l’opération Médicaments antipaludiques, PATH, l’UNICEF, UNITAID, l’Université d’Oxford, et beaucoup d’autres.

Gestion

Le Programme mondial de lutte antipaludique est dirigé par le Dr Pedro L. Alonso. Le programme est rattaché au Groupe organique VIH/sida, tuberculose et paludisme dirigé par le Dr Hiroki Nakatani, Sous-Directeur général de l'OMS. Quatre unités gèrent les activités suivantes: Diagnostics, traitement et vaccins, dirigée par le Dr Andrea Bosman; Pharmacorésistance et endiguement, dirigée par le Dr Pascal Ringwald; Stratégie, économie et élimination, dirigée par le Dr Richard Cibulskis; et Lutte antivectorielle, dirigée par le Dr Abraham Mnzava. Erin Shutes est Administrateur de programme pour le Département; le Dr Zsofia Szilagyi est chargé des relations extérieures et de la sensibilisation; et Simone Colairo est responsable de l’administration.

Publications

Les publications du Département sont disponibles sous forme électronique sur le présent site et des copies papier sont distribuées aux ministères de la santé des pays d’endémie ainsi qu’aux principaux partenaires. Certaines publications peuvent également être achetées sur la librairie en ligne de l’OMS. La publication phare du Département, le Rapport sur le paludisme dans le monde, paraît tous les ans en décembre.

Contact

Programme mondial de lutte antipaludique
Organisation mondiale de la Santé
20 Avenue Appia
1211 Genève 27
Suisse
Tél.: +41 22 791 2533
Fax: +41 22 791 4824
Courriel: infogmp@who.int