Professeur Trevor Jones

Directeur général de l’Association of the British Pharmaceutical Industry

Le professeur Trevor Jones est le Directeur général de l’Association of the British Pharmaceutical Industry (ABPI) représentant, auprès du gouvernement britannique, des médias et des organismes internationaux, notamment le Parlement européen et la Commission européenne, plus de 100 laboratoires produisant des médicaments fondés sur la recherche. Il est membre du gouvernement britannique dans le Groupe stratégique ministériel pour l’industrie et les produits pharmaceutiques et il fait partie du conseil de la Fédération européenne des associations de l’industrie pharmaceutique et de la Fédération internationale de l’industrie du médicament (FIIM).

Il a participé à un certain nombre de commissions nationales et internationales et il a été membre pendant 12 ans de la Commission sur les médicaments au sein de l’organisme gouvernemental britannique de contrôle des médicaments (UK Government Medicines Control Agency).

Le professeur Jones est Président adjoint du Conseil du King’s College (Université de Londres) où il est invité à donner des cours. Il est docteur honoris causa de plusieurs universités : Nottingham, Bath, Strathclyde, Bradford et Athènes. Il a reçu la médaille d’or de l’Université Comenius et de la Royal Pharmaceutical Society. Il appartient à plusieurs sociétés scientifiques : le Royal College of Physicians, la Royal Society of Chemistry, la Royal Pharmaceutical Society et le King’s College de Londres.

Sa Majesté la Reine lui a décerné le titre de Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique (CBE) sur la liste des honneurs du nouvel an 2003.

Il est directeur scientifique et Président du Conseil consultatif scientifique de Merlin Biosciences, société de financement de l’innovation, et Président de ReNeuron, société de biotechnologie travaillant sur les cellules souches.

De 1987 à 1994, il a été l’un des principaux directeurs du Conseil de la Fondation Wellcome, où il s’occupait de la R et D, avec notamment le développement de l’AZT (SIDA), du Zovirax (infections herpétiques), du Lamictal (épilepsie), de la Malarone (paludisme), du Zomig (migraines), de l’Exosurf (syndrome de détresse respiratoire du nouveau-né), du Wellferon (hépatite) et d’une gamme étendue de médicaments en vente libre.

Chez Wellcome, les responsabilités du professeur Jones couvraient également les biotechnologies et la R et D pour les médicaments contre les maladies tropicales. Il a été ainsi amené à travailler en collaboration avec l’OMS et d’autres institutions (Walter Reed par exemple) pour s’occuper entre autres de l’onchocercose, de la schistosomiase, de la leishmaniose, de la trypanosomiase, de la maladie de Chagas et du paludisme. Il a participé en particulier au développement d’une association d’atovaquone et de proguanil (Malarone) pour lutter contre le Plasmodium falciparum polychimiorésistant et il est le fondateur de l’Opération médicaments antipaludiques, partenariat entre le public et le privé basé à Genève.