Vaccination, vaccins et produits biologiques

Les programmes de vaccination de plus en plus confrontés aux hésitations de la population

Une femme en train de se faire vacciner contre la grippe à Boston, USA
EPA/C.J. Gunther

18 août 2015 -- Les pays qui tentent de combler les lacunes en matière de vaccination sont de plus en plus souvent confrontés à des personnes qui retardent ou refusent des vaccinations pour elles-mêmes ou pour leurs enfants.
Dans un numéro spécial de la revue Vaccine, dont l’OMS est rédacteur invité, des experts étudient dans quelle mesure l’hésitation face à la vaccination limite la couverture vaccinale et envisagent des stratégies pour y remédier.

Semaine mondiale de la vaccination 2015: combler les lacunes en matière de vaccination

Vaccination d'un enfant en Tanzanie
OMS/S. Shendale

20 janvier 2015 -- La Semaine mondiale de la vaccination 2015, du 24 au 30 avril prochain, sera le signal d’un effort mondial, régional et national renouvelé pour accroître la sensibilisation des communautés et améliorer les services de vaccination. La campagne de cette année a pour thème combler les lacunes et parvenir à l’équité en matière de vaccination, comme indiqué dans le Plan d’action mondial pour les vaccins. Ce Plan, approuvé par les 194 États Membres de l’Assemblée mondiale de la Santé en mai 2012, définit un cadre d’action qui doit permettre d’éviter des millions de décès d’ici 2020 grâce à l’accès universel aux vaccins pour tous.

12 avril 2013

Le nouveau plan de lutte contre la pneumonie et la diarrhée pourrait permettre de sauver 2 millions d’enfants par an

Plan d’action mondial intégré pour prévenir et combattre la pneumonie et la diarrhée
OMS

Le Plan d’action mondial intégré pour prévenir et combattre la pneumonie et la diarrhée préconise une plus grande intégration des actions menées pour prévenir et traiter ces deux maladies et fixe des objectifs ambitieux s’agissant de réduire les taux de mortalité et notamment d’accroître l’accès des enfants à la vaccination.

23 novembre 2012

L’OMS recommande de donner aux femmes enceintes la plus grande priorité pour la vaccination contre la grippe saisonnière

Dans la version actualisée de sa note de synthèse, publiée aujourd’hui dans le Relevé épidémiologique hebdomadaire, l’OMS recommande aux pays envisageant de lancer ou d’étendre des programmes de vaccination contre la grippe saisonnière de donner la plus grande priorité aux femmes enceintes. Les autres groupes à risque à envisager pour la vaccination, sans ordre de priorité particulier, sont : les enfants âgés de 6 à 59 mois, les personnes âgées, les personnes atteintes de certaines maladies chroniques et le personnel soignant.

Actualités

Informations essentielles sur l'OMS

Directeur général
Direction générale

Gouvernance de l'OMS
Constitution de l'OMS, Conseil exécutif et Assemblée mondiale de la Santé

Centre des médias
Informations, événements, aide-mémoire, contacts et multimédia

Voyages internationaux et santé
Recommandations utiles pour les voyages, vaccinations obligatoires

Rapport sur la santé dans le monde
Rapport annuel sur la santé publique mondiale et statistiques essentielles