Règlement sanitaire international

Conseiller et membres du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international (2005) concernant le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV)

Président

Professeur Chris Baggoley

Chief Medical Officer, Department of Health and Ageing, Canberra, Australie

Vice-Président

Dr Theresa Tam

Branch Head, Health Security Infrastructure Branch, Public Health Agency of Canada, Ottawa, Canada.

Rapporteur

Dr Salah T. Al Awaidy

Conseiller pour les maladies transmissibles auprès du Ministère de la Santé, Mascate, Oman

Membres

Professeur Tjandra Aditama

Directeur général, Lutte contre la maladie et salubrité de l’environnement, Ministère de la Santé, Jakarta, Indonésie

Dr Martin Cetron

Director, Division of Global Migration and Quarantine, National Center for Emerging and Zoonotic Infectious Diseases, Centers for Disease Control and Prevention, Atlanta, États-Unis d’Amérique

Professeur Claudia Gonzalez

Psychologue et chercheur, Centre d’épidémiologie et politique de santé publique, Faculté de Médecine, Clínica Alemana-Universidad del Desarrollo, et Directeur associé Epi Sur Consultores, Santiago du Chili, Chili

Dr Paata Imnadze

Chef du Conseil scientifique, Centre national de lutte contre la maladie et de santé publique, Tbilissi, Géorgie

Dr Fadzilah Kamaludin

Chef, Bureau du Directeur général adjoint de la Santé (Santé publique), et Directeur, Programme de Veille épidémiologique (Programme de formation à l’épidémiologie de terrain), Ministère de la Santé, Putrajaya, Malaisie

Dr Bjørn-Inge Larsen

Secrétaire général, Ministère de la Santé et des Services à la Personne, Oslo, Norvège

Dr Ziad Memish

Ministre adjoint chargé de la Santé publique, Riyad, Arabie saoudite

Professeur Babacar Ndoye

Expert-consultant et formateur en hygiène hospitalière, lutte contre l’infection et sécurité du patient, Dakar, Sénégal

Professeur Mahmudur Rahman

Directeur, Institut d’Épidémiologie, lutte contre la maladie et recherche et Centre national de la grippe, Ministère de la Santé et de la protection de la famille, Dhaka, Bangladesh

Professeur Maha Talaat

Directeur, Unité de lutte contre l’infection, et Directeur adjoint, Prévention de la maladie, Centre mondial de détection des maladies et d’action, Unité de recherche médicale navale des États-Unis, N° 3, Le Caire, Égypte

Professeur Oyewale Tomori

Redeemer’s University, Redemption City, Lagos, Nigéria

Professeur Maria Zambon

Director, Reference Microbiology Services, Public Health England, Londres, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord

Conseiller

Mme Karen Tan

Directeur principal, Division de la Communication publique, Ministère de la Communication et de l’Information, Singapour

Déclarations d’intérêts

Membres

Professeur Babacar Ndoye

Le Professeur Ndoye a pris sa retraite récemment et met actuellement sur pied un programme de formation au Sénégal dans le domaine de l’hygiène et de la lutte contre l’infection, qui doit être hébergé par un institut d’enseignement supérieur. Ce programme n’implique de sa part aucun investissement financier ni aucune relation avec l’industrie.

Professeur Maria Zambon

Le Professeur Maria Zambon est Directeur des Services de microbiologie de référence à Public Health England (PHE), organisme exécutif du Département de la Santé du Royaume-Uni (anciennement connu sous le nom de Health Protection Agency (HPA)). Le Professeur Zambon travaille pour un organisme public du Royaume Uni depuis 1994. À ce titre et dans toutes ses fonctions antérieures dans des organismes publics au Royaume-Uni, elle a dû avoir des contacts avec l’industrie pour toute une série de questions, y compris les vaccins et les antiviraux, ce qui a pu occasionnellement supposer des accords de collaboration en matière de recherche-développement (CRADA), pour financer du personnel de laboratoire et des produits consommables. Le Professeur Zambon n’a bénéficié d’aucun financement personnel. Précédemment (jusqu’en 2009), le HPA recevait des financements importants, par l’intermédiaire de CRADA, de fabricants de vaccins, y compris Sanofi, Novartis, CSL, Baxter et GSK. Roche fournit actuellement un financement à travers un CRADA pour la mise au point de méthodes analytiques visant à déceler l’émergence d’une résistance aux antiviraux. En 2012, le Professeur Zambon a reçu une allocation pour couvrir billet d’avion et logement de l’American Society of Microbiology à l’occasion de l’Interscience Conference on Antimicrobial Agents and Chemotherapy où elle devait prononcer un discours.


Les intérêts récapitulés ci-dessus ne donnent lieu à aucun conflit d’intérêts tel que les experts concernés devraient être en partie ou totalement exclus des travaux du Comité d’urgence. Conformément à la politique de l’OMS, ils sont néanmoins déclarés au Comité de sorte que les autres membres en aient connaissance. Tous les autres membres du Comité d’urgence ont déclaré une absence d’intérêts pouvant donner lieu à un conflit.

De nombreux membres du Comité d’urgence ont une vaste expérience gouvernementale ainsi qu’une expérience d’experts – et de consultants auprès de l’OMS – dans des domaines faisant l’objet de la réunion du Comité d’urgence, qui ont été considérées comme très intéressantes et importantes compte tenu des tâches délicates qui attendent le Comité.

Partager