VIH/sida

Surveillance de la toxicité des antirétroviraux

Avec l’expansion rapide de la trithérapie antirétrovirale et l’utilisation croissante des antirétroviraux (ARV) pour la prévention de la transmission du VIH, il est nécessaire de renforcer la surveillance de la toxicité des ARV. Actuellement, les problèmes de toxicité et les réactions indésirables liés aux ARV sont identifiés de façon très irrégulière et sont peu notifiés. Pourtant, ce sont des éléments d’importance critique quant à l’amélioration de l’impact du traitement antirétroviral.

La surveillance de la toxicité aborde les effets toxiques liés à l’utilisation des ARVs à court et long terme, mais aussi à l’utilisation pendant la grossesse et l’allaitement, chez le nouveau-né et l’enfant, et pour prévenir la transmission du VIH chez les partenaires séropositifs pour le VIH au sein d’un couple lorsque l’autre partenaire n’est pas infecté.

L’OMS élabore des approches renforcées de surveillance de la toxicité, telles que la notification spontanée ciblée, le registre prospectif des expositions au cours de la grossesse, et la surveillance des anomalies congénitales.

Informations essentielles sur l'OMS

Directeur général
Direction générale

Gouvernance de l'OMS
Constitution de l'OMS, Conseil exécutif et Assemblée mondiale de la Santé

Centre des médias
Informations, événements, aide-mémoire, contacts et multimédia

Voyages internationaux et santé
Recommandations utiles pour les voyages, vaccinations obligatoires

Rapport sur la santé dans le monde
Rapport annuel sur la santé publique mondiale et statistiques essentielles