Action de santé à visée humanitaire

Questions-réponses sur le rôle de l'OMS en cas de crise humanitaire


À quels mécanismes interorganisations l’OMS participe-t-elle?

L’OMS est membre du sous-groupe de travail du Comité permanent interorganisations (CPI) sur les mesures préalables et la planification des mesures d’urgence et fait partie de l’équipe-cadre chargée d’examiner les pays/situations préoccupantes et d’établir des priorités.

Elle participe au processus interorganisations de révision des lignes directrices 2001 sur la planification des mesures d’urgence du CPI (IASC Guidelines on Contingency Planning).

Elle fait partie du groupe de travail interinstitutions sur le désarmement, la démobilisation et la réintégration, et a rédigé le chapitre consacré à la santé des Normes intégrées de désarmement, démobilisation et réintégration des Nations Unies.

Le département Interventions sanitaires en cas de crise travaille avec le secrétariat de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes naturelles afin de contribuer à limiter les pertes humaines, environnementales, économiques et sociales. Son action vise à rationnaliser la gestion des catastrophes en amenant les pays à intégrer les aspects de santé publique dans toutes les situations de crises. L’OMS veille également au respect des meilleures pratiques de santé publique lors de l’évaluation interorganisations des catastrophes et participe aux équipes des Nations Unies pour l’évaluation et la coordination en cas de catastrophe.

Le département est membre du groupe de travail thématique du Comité permanent interorganisations sur le relèvement accéléré, du groupe de travail conjoint Groupe des Nations Unies pour le Développement (GNUD) et Comité exécutif pour les Affaires humanitaires (CEAH) sur les problèmes de transition et du groupe de travail technique du GNUD sur la Somalie.

L’OMS et la Fédération Internationale de la Croix Rouge ont produit conjointement une publication intitulée Évaluation et suivi des opérations de secours suite au tsunami. (Tsunami Relief Impact Assessment and Monitoring)

L’OMS fait partie de l’équipe spéciale du CPI nouvellement créée pour un accès sûr au bois de chauffage et aux énergies de substitution dans les situations de crise humanitaire (IASC Task force on Safe Access to Firewood and alternative Energy in Humanitarian Settings).

L’OMS copréside le groupe de travail du CPI sur l’égalité des sexes et a rédigé le chapitre consacré à la santé du Guide pour l’intégration de l’égalité des sexes dans l’action humanitaire du CPI intitulé Femmes, filles, garçons et hommes: des besoins différents, des chances égales.

Notre département est aussi membre de l’équipe de soutien en matière d’information géographique (Geographical Information Support Team -GIST) une initiative interorganisations destinée à promouvoir l’utilisation de normes en matière de données géographiques et de systèmes d’information géographique pour appuyer les opérations de secours humanitaire.

Il participe au groupe de contact interorganisations sur les bonnes pratiques d’action humanitaire (inter-agency Contact Group on Good Humanitarian Donorship - GHD), une initiative des États Membres visant à rationaliser le financement humanitaire.

Il fait partie du groupe spécial du CPI sur le VIH/sida dans les situations d’urgence et encourage l’utilisation des Directives concernant les interventions relatives au VIH/sida dans les situations d’urgence.

Droits de l’homme et action humanitaire

Le département fait partie du groupe de référence du CPI sur les droits de l’homme et l’action humanitaire. qui a récemment élaboré une note d’orientation sur les droits de l’homme à l’intention des coordonnateurs de l’action humanitaire (2006) (Human Rights Guidance Note for Humanitarian Coordinators) et un document sur les questions fréquemment posées sur le droit humanitaire international, les droits de l’homme et le droit des réfugiés (2004).

Afin de mieux protéger les personnes affectées par une catastrophe naturelle, l’OMS a participé au processus de rédaction des Directives opérationnelles sur les droits de l’homme et les catastrophes naturelles du Comité permanent interorganisations. Le chapitre B.2 donne des informations sur la prestation des services de santé essentiels.

L’OMS fait partie du groupe de travail sur la gestion de l’information du CPI.

Santé mentale et soutien psychosocial dans les situations d’urgence

Par l’intermédiaire du Groupe consultatif sur l’utilisation des ressources militaires et de protection civile (Consultative Group on the Use of Military and Civil Defence Assets – MCDA), le département Interventions sanitaires en cas de crises favorise la coopération dans les pays où les ressources sont limitées.

Le groupe de travail du Comité permanent interorganisations a approuvé les Directives concernant la santé mentale et le soutien psychosocial dans les situations d’urgence. L’OMS préside cette équipe spéciale.

Partager