Action de santé à visée humanitaire

Questions-réponses sur le rôle de l'OMS en cas de crise humanitaire


Qu’est-ce que le groupe de responsabilité sectorielle pour la santé?

Un groupe de responsabilité sectorielle est un ensemble d’organismes, d’organisations et/ou d’institutions liés par leurs mandats respectifs, travaillant à des objectifs communs.

L’objectif est de favoriser la communication, l'efficacité et les capacités prévisionnelles en améliorant la transparence et en exerçant au mieux leur rôle de chef de file. À l’échelle mondiale, la réforme humanitaire a défini onze chefs de file sectoriels.

L’OMS participe aussi aux réunions du Comité exécutif des Nations Unies pour les Affaires humanitaires (CEAH) afin de maintenir la santé au premier rang des préoccupations humanitaires interinstitutions et de parvenir à un consensus pour un espace humanitaire avec les représentants militaires ou relevant du maintien de la paix du système des Nations Unies.

Le Comité exécutif regroupe des acteurs du secteur humanitaire, du développement, ainsi que les départements des affaires politiques et des opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

En 2005, le Comité permanent interinstitutions des Nations Unies (CPI) a désigné l’OMS chef de file du groupe de responsabilité sectorielle mondial pour la santé.

L’objectif de l’approche de responsabilité sectorielle est de renforcer à l’échelle du système la préparation et la capacité technique à répondre aux urgences humanitaires en veillant à ce que le rôle de chef de file soit clairement défini, en améliorant l’obligation de rendre compte ainsi que la transparence des opérations humanitaires.

Le groupe sectoriel santé vise à renforcer la préparation humanitaire à l’échelle de l'ensemble du système garantissant:

  • des capacités suffisantes en matière de gestion de l’information;
  • la mise à dispostion de moyens supplémentaires (experts qualifiés, fournitures appropriées, sécurité et logistique);
  • la mise au point d’orientations et d’outils normatifs;
  • le renforcement des moyens des parties prenantes au niveau national;
  • la sensibilisation et la mobilisation de ressources.

Trente-deux partenaires travaillent ensemble au sein du groupe sectoriel santé, sous la direction de l’OMS.

Partager