Actualités

Journée mondiale de la tuberculose: passer à la vitesse supérieure

20 mars 2015 -- Alors que les pays célèbrent la Journée mondiale de la tuberculose le 24 mars, l’Organisation mondiale de la Santé appelle à «une solidarité et à une action mondiales» pour soutenir une nouvelle stratégie sur 20 ans visant à mettre fin à l’épidémie mondiale de tuberculose. On a assisté ces dernières années à d’énormes progrès dans la lutte antituberculeuse, avec plus de 37 millions de vies sauvées, mais il reste encore beaucoup à faire. On estime que 1,5 million de personnes meurent encore de la tuberculose chaque année.

Un premier vaccin contre Ebola testé dans les villages affectés en Guinée

25 mars 2015 -- Le gouvernement guinéen et l’OMS ont lancé cette semaine la toute première vague d’essais cliniques d’un vaccin contre Ebola dans un village touché par l’épidémie en Basse-Guinée, l’une des zones où l’on trouve le plus de cas d’Ebola. Près de 10 000 personnes devraient être vaccinées sur une période de 6 à 8 semaines. Les volontaires seront suivis pendant 3 mois. Des résultats préliminaires pourraient être disponibles dès le mois de juillet 2015.

Démence: création d'un fond innovant pour la recherche et d'un observatoire mondial

17 mars 2015 -- À l’occasion de la Conférence ministérielle sur l’action mondiale contre la démence accueillie par l’OMS, le gouvernement britannique a annoncé que plus de 100 millions de dollars (US $) seraient investis dans un fonds innovant de recherche sur la démence créé à l’échelle mondiale. Les participants ont souligné l’importance grandissante du problème de la démence en tant que priorité de santé publique. l'OMS s'est engagée à créer un observatoire mondial de la démence.

Premières lignes directrices de l'OMS sur le traitement de l’hépatite B

16 mars 2015 -- L'OMS a publié aujourd’hui ses premières orientations sur le traitement de l’hépatite B chronique, une infection virale qui attaque le foie et provoque quelque 650 000 décès par an. Il existe des médicaments efficaces pour éviter aux porteurs du virus de développer ces affections et leur permettre de vivre plus longtemps. Mais la plupart de ceux qui en ont besoin ne peuvent pas y avoir accès. Ces lignes directrices présentent une approche simplifiée pour soigner ces patients en particulier en situation de ressources limitées.

Réduire l’apport en sucres chez l’adulte et l’enfant

4 mars 2015 -- Selon de nouvelles lignes directrices, l’Organisation mondiale de la Santé recommande de ramener l’apport en sucres libres à moins de 10% de la ration énergétique totale chez l’adulte et l’enfant. Il serait encore meilleur pour la santé de réduire l’apport en sucres à moins de 5% de la ration énergétique totale, soit 6 cuillères à café environ par jour.

Ebola en Afrique de l'Ouest

Riposte contre la flambée Ebola

L'OMS coordonne l’action internationale de riposte contre la flambée qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest.

Ebola: aider les pays à se préparer

L’OMS a établi une liste de contrôle pour aider les pays à évaluer leur niveau de préparation face à la maladie à virus Ebola et leur permettre d’identifier les actions concrètes à prendre.


Focus

  • Les signaux d'alerte des virus grippaux
    La situation mondiale actuelle de la grippe se caractérise par des tendances qu’il faut surveiller attentivement. Parmi celles-ci: une multiplication des variétés de virus grippaux animaux qui circulent en même temps et qui échangent du matériel génétique, donnant lieu à de nouvelles souches; la persistance de cas d’infections humaines par le virus H7N9 en Chine et une récente flambée de cas humains de grippe H5N1 en Égypte.
  • Les pays justifient la prudence vis-à-vis de la cigarette électronique
    Certains pays signataires du traité international de lutte contre le tabac (Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac) ont appuyé des propositions de l’OMS visant à réglementer la cigarette électronique. Interview de Armando Peruga, expert à l'OMS qui explique notamment les risques pour la santé de l’utilisation de la cigarette électronique.
  • Accès universel à la vaccination dans la Région africaine de l'OMS d’ici 2020
    Plus de 3 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année en Afrique des suites d’un grand nombre de maladies évitables au moyen de la vaccination. Des experts de la santé se sont réunis à Brazzaville pour garantir l'accès aux vaccins d'importance vitale pour ces enfants. L’introduction de nouveaux vaccins tels que le vaccin antipneumococcique conjugué (VPC), le vaccin antirotavirus et le vaccin contre le papillomavirus humain (VPH) s’accélère, mais l’accès à ces vaccins d’importance vitale est souvent limité en raison de leur coût prohibitif.
  • La rougeole reste l'une des causes importantes de décès du jeune enfant
    La rougeole reste l'une des causes importantes de décès du jeune enfant, alors qu’il existe un vaccin sûr et efficace. Grâce à la vaccination, les décès par rougeole dans le monde ont reculé de 75% entre 2000 et 2013.

Statistiques


Principaux repères

Commentaire

Dr Vera Luiza da Costa e Silva, Chef du Secrétariat de la Convention-cadre OMS pour la lutte antitabac

Ressources documentaires