Les trématodoses d’origine alimentaire: un danger économique

Nic Tianoh

14 avril 2014 -- Les trématodoses d’origine alimentaire touchent plus de 56 millions de personnes dans le monde. Elles sont provoquées par des vers, les trématodes aussi connues sous le nom de «douves». Les personnes sont infestées à travers la consommation de poisson, de crustacés et de légumes crus ou mal cuits qui hébergent le parasite. Elles risquent alors de développer des pathologies hépatiques et pulmonaires graves. Il existe cependant des médicaments sûrs et efficaces pour prévenir et traiter des maladies.

Soigner les patients infectés par le virus Ebola à Conakry en Guinée

Le médecin de l'OMS et son collègue de MSF se préparent avant d'entrer dans le centre d'isolement des malades de l'hôpital de Donka, Conakry
OMS/T. Jasarevic

10 avril 2014 -- Le ministère guinéen de la Santé reçoit l’aide de l’OMS et de Médecins sans Frontières pour faire face à la flambée de maladie à virus Ebola qui s’est déclarée fin mars dans le Sud-est du pays. Cette maladie peut atteindre un taux de létalité de 90%. Cependant, quelques patients hospitalisés dans la capitale Conakry ont pu quitter le centre d’isolement qui a été mis en place grâce aux soins précoces qu'ils ont reçus. Reportage à l’hôpital de Donka où les équipes médicales prennent en charge les premiers patients touchés par la maladie à virus Ebola.

Journée mondiale de la Santé 2014: Prévention des maladies à transmission vectorielle

OMS/TDR

2 avril 2014 -- Plus de la moitié de la population mondiale est exposée à des maladies comme le paludisme, la dengue, la leishmaniose, la maladie de Lyme, la schistosomiase ou la fièvre jaune, qui sont véhiculées par des moustiques, des mouches, des tiques, des gastéropodes et d’autres vecteurs. Chaque année, plus d’un million meurent de maladies à transmission vectorielle. L’OMS consacre cette année la Journée mondiale de la Santé, le 7 avril, à la menace que représentent les maladies à transmission vectorielle.

Dépistage de la tuberculose: des progrès prometteurs

Dépistage de la tuberculose en laboratoire en Moldavie
Dr Valeriu Crudu, Centre PAS

20 mars 2014 -- Près d’un demi-million de personnes ont contracté une tuberculose multirésistante en 2012. Cependant seul un cas sur quatre a été diagnostiqué, principalement en raison du manque d’accès à des services de qualité. À l’approche de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, le 24 mars, l’OMS rapporte cependant que, grâce à un projet international innovant, 27 pays font des progrès prometteurs en matière de diagnostic de la tuberculose multirésistante.


Situations d'urgence

Flambées épidémiques

Informations sur les épidémies en cours


Directeur général

Direction générale


Gouvernance

Constitution de l'OMS, Conseil exécutif et Assemblée mondiale de la Santé


Directives mondiales de l'OMS

Sélection de directives


Réforme de l'OMS

Faire face aux défis du XXIe siècle

Focus

  • Poliomyélite

    Campagne de vaccination contre la poliomyélite au Liban

    Alors que le risque de poliomyélite augmente dans toute la Région de la Méditerranée orientale, le ministère libanais de la Santé publique vient de lancer une campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite pour éviter la réintroduction de cette maladie au Liban après 13 années d’absence. Au moins 600 000 enfants de moins de 5 ans seront vaccinés au cours de cette campagne.

  • Paludisme

    Investir dans l’avenir. Vaincre le paludisme.

    La Journée mondiale de lutte contre le paludisme qui sera célébrée le 25 avril prochain veut souligner la nécessité de poursuivre les investissements et de maintenir l’engagement politique en faveur de la lutte antipaludique. 3,3 millions de vies ont été épargnées grâce aux efforts mondiaux de la lutte antipaludique depuis 2000. Mais le combat n’est pas gagné. Plus de 600 000 personnes sont touchées chaque année.

  • Crise humanitaire

    République centrafricaine: l'insécurité affecte toujours l'accès aux services de santé

    La situation sécuritaire est toujours instable en République centrafricaine. Une campagne de riposte à l’épidémie de rougeole a été organisée à Bria dans le centre du pays. Le retour progressif des personnes déplacées et l’approche de la saison des pluies constituent des nouvelles préoccupations notamment en matière d’accès aux soins de santé.

Ressources documentaires