Actualités

Des données de meilleure qualité révèlent une charge mondiale de la tuberculose plus forte

22 octobre 2014 -- Les efforts entrepris pour améliorer la collecte des données sur la tuberculose éclairent d’un jour nouveau l’épidémie. Il y aurait près d’un demi-million de cas supplémentaires par rapport aux estimations précédentes. Le Rapport sur la tuberculose dans le monde 2014 publié aujourd’hui montre que 9 millions de personnes ont développé une tuberculose en 2013. 1,5 million de personnes en sont décédées. Cependant le taux de mortalité par tuberculose est toujours en baisse et a diminué de 45% depuis 1990.

Il n’y a désormais plus de transmission du virus Ebola au Nigéria

20 octobre 2014 -- L’OMS déclare officiellement qu’il n’y a désormais plus de transmission du virus Ebola au Nigéria. C’est un succès extraordinaire qui montre que la maladie à virus Ebola peut être endiguée. Le 23 juillet dernier, l’annonce de la confirmation en laboratoire du premier cas d’Ebola dans le pays, à Lagos, avait fait le tour du monde. L’exemple du Nigéria peut aider beaucoup d’autres pays en développement profondément inquiets à l’éventualité de l’importation d’un cas et désireux d’améliorer leurs plans de préparation.

L’OMS félicite le Sénégal d’avoir mis fin à la transmission du virus Ebola

17 octobre 2014 -- L’OMS déclare officiellement la fin de la flambée d’Ebola au Sénégal et félicite le pays de sa diligence à mettre un terme à la transmission du virus. Le cas introduit a été confirmé le 29 août dernier. Il s’agissait d’un jeune homme arrivé à Dakar par la route en provenance de Guinée, où il avait été en contact direct avec un malade d’Ebola. La riposte du Sénégal est un bon exemple des mesures à prendre lorsqu'un pays est confronté à un cas importé d’Ebola.

La lutte antitabac enregistre d'importants progrès

18 octobre 2014 -- Réunis pendant six jours à Moscou, les Parties à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac ont adopté une série de recommandations touchant notamment aux mesures fiscales visant à réduire la demande de tabac et à réglementer les nouveaux produits tels que les cigarettes électroniques. Les Parties à la convention pourront interdire ou restreindre la promotion, la publicité et le parrainage en faveur de ces produits pouvant être soumis aux mêmes règles que les produits médicaux ou de consommation.

Journée mondiale du cœur: réduire la consommation de sel

29 septembre 2014 -- À l’occasion de la Journée mondiale du cœur, l’OMS appelle les pays à prendre des mesures contre la consommation excessive de sel afin de réduire le nombre de personnes souffrant de maladies cardiaques et d’AVC et, en conséquence, sauver des vies. L’objectif visé est de diminuer de 30% les apports en sel d’ici 2025.


Focus

  • Le risque de propagation d’Ebola en Europe est très faible
    On ne peut écarter la survenue de cas sporadiques de maladie à virus Ebola dans la Région européenne de l’OMS en raison des déplacements entre l’Europe et les pays touchés. Néanmoins, estime la Directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, le Dr Zsuzsanna Jakab, le risque de propagation d’Ebola en Europe est évitable et extrêmement faible. Les pays européens sont parmi les mieux préparés au monde pour intervenir en cas de fièvre hémorragique virale, y compris la maladie à virus Ebola.
  • Lueurs d'espoir sur le front de la maladie à virus Ebola
    Le Bulletin de l'OMS s'est entretenu avec Daniel Bausch, expert en virologie et maladies infectieuses émergentes. Il a participé à la prise en charge de patients au cours de la flambée de maladie à virus Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest et travaille aujourd'hui sur les traitements expériementaux
  • Principaux repères sur le chikungunya
    Le chikungunya est une maladie virale transmise à l’homme par des moustiques infectés. Depuis 2004, le chikungunya sévit sur le mode épidémique, entraînant une morbidité et des souffrances considérables. Il a été identifié dans une quarantaine de pays d’Asie, d’Afrique, d’Europe, mais aussi des Amériques. Les personnes voyageant dans des zones à risque doivent prendre des précautions élémentaires, à savoir: utiliser des répulsifs, porter des vêtements à manches longues et des pantalons, et vérifier que les pièces sont équipées de moustiquaires

Commentaire

Dr Marie-Paule Kieny, Sous-Directeur général de l'OMS – Systèmes de santé et innovation

Principaux repères


Statistiques


Ressources documentaires