De quels types de soins les bébés prématurés ont-ils besoin?

Questions-réponses
Novembre 2013

Q: De quels types de soins les bébés prématurés ont-ils besoin?

Les bébés prématurés ont besoin les mêmes soins que les autres bébés mais aussi d’un peu plus d'attention. Il faut notamment:

  • Des soins de qualité au cours de la grossesse:
    • Toutes les femmes enceintes doivent bénéficier de soins de qualité, dont au moins quatre consultations prénatales auprès d’un agent de santé.
    • Les mères pour lesquelles il existe un risque d’accouchement prématuré (c’est-à-dire celles qui ont déjà eu un accouchement prématuré auparavant) doivent savoir que cela peut se reproduire, et prévoir cette éventualité.
    • Les agents de santé qui s’occupent des femmes enceintes doivent évaluer le risque d’accouchement prématuré et être capables de reconnaître et de prendre en charge les conditions cliniques qui peuvent conduire à une naissance prématurée (par exemple la prééclampsie, une affection de la grossesse qui se traduit par une hypertension artérielle chez la mère).
    • En cas de travail prématuré, les femmes doivent accoucher dans un établissement de santé et leurs bébés bénéficier des soins dont ils ont besoin. Il sera peut-être nécessaire de les transférer vers un hôpital qui dispose de davantage de moyens techniques, et le moment le plus sûr pour le faire est lorsque le bébé est encore dans le ventre de sa mère.
    • Lorsqu’ils ne sont pas nécessaires d’un point de vue médical, il convient d’éviter l’accouchement par césarienne ou le déclenchement précoce du travail.
    • Les femmes dont le travail a commencé avant la fin de 34 semaines de gestation doivent recevoir des injections de stéroïdes afin d’accélérer le développement des poumons du bébé.
  • Des soins essentiels aux nouveau-nés :
    • Tous les bébés doivent être protégés des infections : toute personne qui est en contact avec la mère ou le bébé doit avoir les mains propres. Les procédures et les examens médicaux ne doivent être pratiqués que s’ils sont nécessaires. Il convient d’utiliser des gants et un objet tranchant stériles pour pincer (clamper) et couper le cordon ombilical.
    • Tous les bébés doivent être maintenus au chaud : immédiatement après la naissance, ils doivent être entièrement séchés et placés sur le ventre de leur mère. S’ils respirent normalement, et après que le cordon ombilical a été pincé et sectionné, ils doivent être placés sur la poitrine de leur mère, pour un contact peau à peau, et y rester tant que la première tétée n’a pas eu lieu. Il ne faut pas les baigner tout de suite.
    • La plupart des bébés vont respirer normalement après avoir été entièrement séchés. Ceux qui ne commencent pas à respirer de manière autonome ont besoin d’assistance : la ventilation avec masque et ballon permettra généralement d’amorcer la respiration.
    • L’allaitement au sein est ce qu’il y a de mieux : tout comme pour les bébés nés à terme, le lait maternel est le meilleur aliment qui soit pour les bébés prématurés. Les bébés doivent être allaités le plus tôt possible après l’accouchement. La plupart des bébés prématurés qui ne sont pas capables de coordonner les réflexes de succion et de déglutition pourront être nourris avec le lait de leur mère, à la tasse, à la cuiller ou au moyen d’une sonde nasogastrique.
  • Des soins supplémentaires pour les bébés de petite taille:
    • Les bébés prématurés, et les bébés nés à terme mais de faible poids à la naissance ont besoin de plus de chaleur et d’assistance pour se nourrir.
    • La méthode «mère kangourou» est un bon moyen pour améliorer leur santé et leur bien-être.
  • Des soins adaptés aux bébés prématurés souffrant de complications:
    • Les bébés qui sont atteints d’infections doivent être soignés par antibiotiques.
    • Les bébés qui ne respirent pas à la naissance doivent bénéficier des soins de réanimation essentiels ; si les problèmes de respiration persistent, ils peuvent avoir besoin de l’assistance d’une machine (ventilateur) et de plus d’oxygène.
    • Les bébés qui souffrent de complications supplémentaires doivent parfois être gardés dans une unité de soins néonatals intensifs, là où celle-ci est disponible.

Q: Qu’est-ce que la méthode «mère kangourou»?

La méthode « mère kangourou » consiste – pour la mère généralement – à porter son enfant contre sa poitrine, avec un contact peau à peau, pendant de longues périodes. Elle est adaptée aux enfants prématurés et aux enfants nés à terme qui pèsent moins de 2 kg et n’ont pas d’autres problèmes graves (qui respirent bien et dont le rythme cardiaque est normal). Le bébé est placé sur la poitrine de sa mère et est maintenu dans cette position, jour et nuit, par une pièce de tissu drapée autour du corps de la mère et nouée dans son dos. On estime que la méthode « mère kangourou » pourrait permettre de sauver 450 000 nouveau-nés prématurés chaque année.

La méthode « mère kangourou » est un moyen efficace de répondre aux besoins du bébé prématuré, puisqu’elle favorise le maintien de sa chaleur, l’allaitement fréquent, la protection contre les infections, la stimulation, la sécurité et l’amour. Il a également été démontré qu’elle facilitait le tissage des liens d’attachement entre les mères et leurs bébés.

Q: Qu’entend-on par soins néonatals intensifs?

Les hôpitaux disposant d’unités de soins néonatals intensifs peuvent offrir des soins spécialisés aux nouveau-nés qui ont de graves problèmes de santé. Ils sont dotés de matériel spécial et des médecins et des infirmières spécialisés y dispensent 24 heures sur 24 des soins aux prématurés qui ont besoin d’une assistance extérieure pour conserver une température suffisante, respirer et être nourris, ou qui sont très malades.

Partager