Quelle est l’alimentation recommandée pour les enfants en très bas âge?

Questions-réponses
29 juillet 2011

Q: Quelle est l’alimentation recommandée pour les enfants en très bas âge?

R: Le lait maternel est le meilleur aliment pour la croissance et le développement du nourrisson. Pour une croissance, un développement et une santé optimaux, les nourrissons doivent être nourris exclusivement au sein jusqu’à l’âge de six mois. Ensuite, il faut introduire des aliments complémentaires adéquats et sûrs tout en poursuivant l’allaitement pendant deux ans voire plus.

L’alimentation complémentaire doit être riche en nutriments et donnée en quantités suffisantes. À partir de l’âge de six mois, il faut introduire les aliments en petites quantités puis augmenter progressivement les rations au fur et à mesure que l’enfant grandit. Les jeunes enfants doivent avoir une alimentation variée incluant aussi souvent que possible de la viande, de la volaille, du poisson ou des œufs. Les nourrissons peuvent manger de la nourriture réduite en purée et semi-solide dès l’âge de six mois.

À huit mois, la plupart des nourrissons peuvent consommer des aliments qu’il est possible de manger avec les doigts et à partir de 12 mois, ils peuvent consommer le même type de nourriture que le reste de la famille. La consistance des aliments doit être adaptée à l’âge de l’enfant. L’alimentation complémentaire doit être donnée 2 à 3 fois par jour entre 6 et 8 mois puis 3 à 4 fois par jour entre 9 et 11 mois. Entre 12 et 23 mois, l’enfant doit prendre 3 à 4 repas par jour. En fonction de l’appétit de l’enfant, on peut proposer 1 à 2 goûters nutritifs entre les repas.

La nourriture doit être variée, donnée en quantités suffisantes et à une fréquence adaptée mais les adultes qui donnent à manger aux enfants doivent aussi avoir une attitude responsable: les nourrissons doivent être nourris directement et les enfants plus âgés doivent être aidés. Il faut donner à manger aux enfants lentement et patiemment et les encourager à manger, sans les forcer; lorsqu’un enfant refuse de manger, il faut essayer différentes associations d’aliments. Les repas sont des moments d’apprentissage et d’amour et une occasion pour les adultes de parler à l’enfant et de capter son attention par le regard.

Ces recommandations figurent dans la Stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, élaborée conjointement par l’OMS et l’UNICEF en 2003.

Cette stratégie fournit aux pays des orientations pour élaborer des politiques et mettre en œuvre des activités concernant l’alimentation, l’état nutritionnel, la croissance et la santé des nourrissons et des enfants. Elle est basée à la fois sur les données montrant que la nutrition joue un rôle crucial au cours des premiers mois et des premières années et la vie et sur le fait qu’une alimentation appropriée est importante pour une santé optimale.

Une alimentation inadaptée au cours de la petite enfance est, pour le reste de la vie, un grand facteur de risque de maladie mais aussi de mauvais résultats scolaires, de perte de productivité, de retard dans le développement intellectuel et social ou d’affection chronique.

Liens

Partager