10 faits sur l'activité physique

Janvier 2017

Le manque d’activité physique est un important facteur de risque de maladies non transmissibles (MNT) comme l’accident vasculaire cérébral (AVC), le diabète et le cancer. Dans beaucoup de pays, l’activité physique est en recul. Dans l’ensemble du monde, 23% des adultes et 81% des adolescents scolarisés ne sont pas assez actifs physiquement.

Inciter les gens à bouger est une stratégie cruciale pour réduire la charge des maladies non transmissibles, comme indiqué dans le Plan d’action mondial pour la lutte contre les maladies non transmissibles 2013-2020 adopté par l’OMS. Ce plan vise une réduction de 10% du manque d’exercice physique d’ici à 2025, ce qui contribuera à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

L’OMS recommande, pour toutes les tranches d’âge, une quantité minimale d’activité physique pour être en meilleure santé, mais il est important de savoir qu’un peu d’exercice vaut mieux que pas d’exercice du tout. Les personnes sédentaires devraient commencer par pratiquer une activité physique pendant un court laps de temps tous les jours, puis augmenter progressivement la durée, la fréquence et l’intensité.

Les pays et les communautés doivent, de leur côté, prendre des mesures pour offrir à la population davantage de possibilités d’avoir une activité physique.


1 / 10