Organisation mondiale de la Santé

VIH/sida

Médicaments antirétroviraux dans des boîtes en plastique
OMS

Les polythérapies antirétrovirales empêchent le VIH de se multiplier dans l’organisme.

Si le virus cesse de se reproduire, les cellules immunitaires peuvent vivre plus longtemps et protéger l’organisme contre les infections. Un traitement antirétroviral efficace entraîne une réduction de la charge virale – la quantité de virus présente dans l’organisme – ce qui diminue fortement le risque de transmission à un partenaire sexuel. Si, dans un couple, le partenaire séropositif est traité avec des antirétroviraux, le risque de transmission sexuelle au partenaire séronégatif est beaucoup plus faible, la diminution pouvant aller jusqu’à 96%. L’amélioration de la couverture du traitement contre le VIH contribue aux efforts de prévention de l’infection.

© OMS. Tous droits réservés