Les groupes d’entraide des mères contribuent à la promotion de l’allaitement maternel

Juillet 2014

En Fédération de Russie, comme partout dans le monde, les groupes d’entraide des mères encouragent les femmes à allaiter. L’Association des jeunes mères de l’agglomération de Moscou, une organisation à but non lucratif de la province de Moscou, est l’un de ces groupes.

Lorsqu’elle était enceinte de son premier enfant, Juliya Lesnova, une jeune mère de Stupino, près de Moscou, a participé à des cours organisés par l’Association des jeunes mères de l’agglomération de Moscou. Elle explique que cette préparation et le soutien sans faille apporté par les membres de ce groupe lui ont permis d’allaiter sans difficulté ses deux enfants.

Rassemblement de mères allaitantes à Stupino, en Russie.
Association des jeunes mères de l’agglomération de Moscou

Avantages de l’allaitement maternel

Le lait maternel constitue une alimentation idéale pour les nouveau nés et les nourrissons, car il leur fournit tous les éléments nutritifs dont ils ont besoin pour grandir en bonne santé. L’OMS recommande l’allaitement exclusif au sein durant les six premiers mois. Lorsque l’enfant atteint l’âge de six mois, il faut introduire des aliments solides réduits en purée et poursuivre l’allaitement maternel au moins jusqu’à l’âge de deux ans.

En Russie, environ 80 à 90% des femmes commencent à allaiter à la maternité, mais elles sont nombreuses à arrêter assez rapidement, d’après Elena Baibarina, Directrice du service de santé de la mère et de l’enfant au Ministère russe de la Santé. «À six mois, seuls 40% des enfants sont toujours allaités au sein et les taux d’allaitement exclusif sont bien inférieurs», explique-t-elle.

Au cours des 10 dernières années, le Ministère russe de la Santé a œuvré à la promotion de l’allaitement et à l’accompagnement des mères, conformément aux recommandations de l’OMS. L’environnement social a beaucoup d’influence sur les jeunes mères ainsi que sur leur volonté de poursuivre l’allaitement et sur leur capacité à le faire. C’est dans ce contexte que les groupes d’entraide des mères peuvent avoir un rôle à jouer, en encourageant l’allaitement et en sensibilisant les futures mères à la question.

«L’allaitement maternel est tellement naturel qu’il devrait être la norme. Il est indispensable pour la bonne santé de l’enfant à long terme.»

Natal’ja Konjaeva, coordinatrice de l'Association des jeunes mères de l’agglomération de Moscou

Stupino fait le choix de la santé

Stupino est une ville située au sud de Moscou et qui compte plus de 70 000 habitants. Elle fait partie de l’association nationale des villes, districts et communautés-santé dans le cadre du réseau européen de «villes-santé» de l’OMS. Il y a 10 ans, les autorités municipales ont adopté une politique de promotion de la santé sous le slogan «La santé pour tous, tous pour la santé». Pour atteindre son objectif, la ville soutient les organisations à but non lucratif qui œuvrent à l’amélioration de la santé. «L’Association des jeunes mères de l’agglomération de Moscou est l’une de ces organisations. Elle vient en aide aux femmes enceintes et à leur famille sur le plan social et culturel, et elle accompagne les nouveaux parents pour qu’ils s’adaptent à leur nouveau rôle dans la société», explique Aleksandr Racimor, adjoint au responsable du district municipal de Stupino.

En 2002, Natal’ja Konjaeva, une mère de deux enfants, a eu l’idée de mettre sur pied un groupe d’entraide afin d’orienter les mères ayant besoin de renseignements et de conseils sur l’allaitement. Depuis, l’Association des jeunes mères de l’agglomération de Moscou est devenue l’une des organisations bénévoles les plus influentes dans la région de Moscou. L’organisation, qui suit les préceptes de la Stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant élaborée par l’OMS et l’UNICEF en 2003, informe et conseille les jeunes mères et les futures mères au sujet de toutes les étapes de l’alimentation du nourrisson.

Se réunir pour allaiter

Une famille lors du festival familial de Stupino, organisé par l’Association des jeunes mères de l’agglomération de Moscou.
Association des jeunes mères de l’agglomération de Moscou

L’une des initiatives de l’Association est un rassemblement de soutien et de solidarité qui a lieu une fois tous les deux ans et au cours duquel environ 50 jeunes mères se réunissent pour allaiter. Ce rassemblement utilise du matériel de l’OMS et fait une promotion saine de l’allaitement maternel, loin du marketing agressif des fabricants de préparations pour nourrissons.

«L’allaitement maternel est tellement naturel qu’il devrait être la norme. Il est indispensable pour la bonne santé de l’enfant à long terme», explique Natal’ja Konjaeva.

Chaque année, un défilé de poussettes organisé par l’Association des jeunes mères prend la tête de la parade festive qui célèbre l’anniversaire de la fondation de Stupino. Toute la famille participe à la décoration du «char-poussette», qui défile ensuite avec son jeune passager à bord.

Des résultats concluants

Julija Lesnova a allaité son premier enfant pendant 18 mois et son deuxième enfant pendant 20 mois. «On a besoin d’organisations comme celle-là, explique-t-elle, parce que les femmes ne rencontrent pas seulement des obstacles physiques, mais surtout des obstacles psychologiques. Parler avec d’autres femmes dans la même situation est d’un grand secours.»

Défilé de poussettes organisé par l’Association des jeunes mères de l’agglomération de Moscou, qui ouvre traditionnellement la parade festive qui célèbre l’anniversaire de la fondation de Stupino.
Association des jeunes mères de l’agglomération de Moscou

À Stupino, on mesure les bons résultats du travail de l’organisation grâce au pourcentage élevé de femmes ayant suivi le programme et qui allaitent leurs enfants pendant plus d’un an (83%), alors que 50% d’entre elles poursuivent l’allaitement maternel pendant plus de deux ans.

Les membres de l’Association attendent la construction d’une nouvelle maternité à Stupino, qui sera composée d’unités doubles pour les mères et les enfants. L’organisation a l’intention de faire pression pour que cette maternité adhère à l’initiative des hôpitaux «amis des bébés» de l’OMS, qui vise à promouvoir et à soutenir l’allaitement maternel à l’échelle mondiale.

Partager