Un traitement de l’hépatite sur la Liste modèle OMS des médicaments essentiels

Juillet 2013

Bonne nouvelle pour les 150 millions de personnes dans le monde atteintes d’hépatite C – affection à vie transmise par contact avec le sang d’une personne infectée et qui peut entraîner cirrhose, cancer du foie, voire le décès.

Pour la première fois, la Liste modèle OMS des médicaments essentiels – liste agréée au niveau mondial pour aider les pays à déterminer quels sont les médicaments prioritaires pour leur population– comprend maintenant l’interféron pégylé. La demande de l’inscription de l’interféron note que l’association d’interféron alpha 2a ou 2b et de la ribavirine est actuellement le traitement de première intention et le seul traitement disponible dans le commerce pour l’hépatite C.

Faute de traitement, le virus tue plus de 350 000 personnes par an. Le traitement au moyen des deux médicaments peut par contre inverser les lésions hépatiques et prévenir les conséquences graves.

L’édition 2013 de la Liste modèle OMS (actualisée et publiée tous les deux ans) contient un ensemble internationalement reconnaissable de médicaments sûrs et d’un bon rapport coût/efficacité pour aider les pays à choisir la façon de répondre à leurs besoins de santé les plus essentiels.

Une référence pour les pays

La Liste modèle des médicaments essentiels sert de référence aux pays pour les aider à établir leur propre liste nationale. Elle peut aider les responsables nationaux à réduire les coûts en recensant les médicaments prioritaires qui répondent aux besoins de santé du pays. À l’inverse, le retrait de la liste peut envoyer un signal clair indiquant qu’un produit n’est plus adapté.

Dans les milieux à revenu élevé, la Liste aide aussi les compagnies d’assurance à établir une liste neutre des produits à rembourser dans les pays qui ont leur propre liste nationale des médicaments remboursés.

Les indications s’articulent autour de 30 catégories. Le rapport récemment publié contient 29 des catégories analysées et une catégorie supplémentaire sera mise à disposition au troisième trimestre de 2013 avec le rapport final. Les changements apportés à la Liste au fil des ans tiennent compte de l’évolution des problèmes de santé publique – avec l’ajout, par exemple, des antirétroviraux contre le VIH et de formulations visant à traiter les maladies non transmissibles.

Comment fonctionne le Comité d’experts de la Liste des médicaments essentiels

Le Comité d’experts de la Liste des médicaments essentiels se réunit tous les deux ans pour actualiser la Liste modèle, selon un processus transparent, qui comprend une période d’ouverture aux commentaires. Toute entité peut proposer un ajout – que ce soit des particuliers, des gouvernements, des laboratoires pharmaceutiques ou des associations médicales – en fournissant cependant des données probantes quant à l’innocuité du médicament proposé, son efficacité et son rapport coût/efficacité. Il faut également montrer que le médicament est à la fois essentiel pour répondre aux besoins de santé prioritaires et disponible en quantité suffisante.

Partager