Îles Cook – Adoption d’un plan d’action

Conformément aux recommandations résultant de l’exercice d’évaluation des besoins mené conjointement par le Gouvernement des Îles Cook et le Secrétariat de la Convention au début de 2012, les Îles Cook ont adopté, pour la période 2012-2016, un plan d’action pour lutter contre le tabac. Le plan d’action a été lancé en décembre 2012 par Nandi Glassie, Ministre de la Santé, et vise à permettre aux Îles Cook de remplir leurs obligations au titre de la Convention-cadre de l’OMS.

Le plan d’action a été élaboré par le Ministre de la Santé en consultation avec d’autres organismes gouvernementaux, des organisations non gouvernementales et la société civile. Il définit sept objectifs ou mesures :

• améliorer l’infrastructure et établir un mécanisme de coordination multisectorielle ; • améliorer la prise de conscience au sein de la communauté et lui donner les moyens de décourager le tabagisme et d’encourager la protection contre l’exposition à celui-ci ; • promouvoir les services de sevrage tabagique ; • diminuer l’accessibilité des produits du tabac par l’augmentation des taxes sur le tabac importé et des mesures de réduction de l’offre ; • réduire encore davantage la promotion du tabac et réglementer la composition des produits du tabac et les informations à communiquer ; • réduire l’exposition au tabagisme passif ; • renforcer les programmes de suivi, d’évaluation et de surveillance du tabagisme.

Le plan d’action recense aussi les organismes responsables de la mise en œuvre et en précise le calendrier. Le mécanisme de coordination multisectorielle établira une cible de réduction de la prévalence du tabagisme pour les Îles Cook une fois que les données issues du recensement national de 2010 et des enquêtes menées en 2010 au moyen de l’instrument STEPS seront disponibles.

Un grand pas a été franchi suite à la mission conjointe d’évaluation des besoins, le plan d’action stipulant que le Gouvernement doublerait les taxes à l’importation sur le tabac entre août 2012 et août 2015, moyennant une augmentation de 33 % chaque année. La première augmentation en 2012 a relevé le prix du paquet de cigarettes moyen d’environ 2,10 dollars néo-zélandais. Pour garantir le maintien de la valeur réelle de la taxation en dépit de l’inflation, une augmentation de 2 % aura lieu chaque année à partir de 2016.

Au cours de la mission d’évaluation des besoins, le Secrétariat de la Convention a eu la possibilité de transmettre au Gouvernement les principales recommandations découlant de celle-ci en vue de la mise en œuvre de la Convention. Le Secrétariat a aussi apporté une contribution technique lors de l’élaboration du plan d’action national, conjointement au Secrétariat de la Communauté du Pacifique, à l’OMS, au Département australien de la santé et du vieillissement, et à deux organisations non gouvernementales australiennes.

De plus amples informations peuvent être obtenues auprès de Maina Tairi (point focal national pour la lutte antitabac, m.tairi@health.gov.ck)

Partager