Évaluations des besoins

La Conférence des Parties en a appelé aux pays en développement Parties et aux Parties à économie en transition pour qu’ils procèdent à des évaluations de leurs besoins compte tenu de leurs obligations au titre de la Convention. Le Secrétariat de la Convention a été prié d’aider ces Parties sur demande, de les conseiller sur les moyens de financement existants et l’assistance technique et de fournir des informations aux partenaires du développement sur les besoins définis.

Conformément à la décision de la Conférence des Parties, les exercices d’évaluation des besoins sont faits conjointement avec les autorités nationales concernées. Chaque exercice comporte trois phases : la phase préliminaire, au cours de laquelle le Secrétariat étudie les documents pertinents et la Partie prépare et transmet un programme détaillé ; la mission d’évaluation des besoins, au cours de laquelle une équipe internationale travaille en relation avec le ministère de la santé et diverses parties prenantes nationales, le Bureau de l’OMS dans le pays et le coordonnateur résident des Nations Unies ; la phase post-évaluation au cours de laquelle le Secrétariat finalise le rapport de l’évaluation des besoins, en collaboration avec les points focaux nationaux, et travaille avec le gouvernement et d’autres parties prenantes pour promouvoir le plan d’action décidé conjointement.

Les Parties qui souhaitent demander de l’aide au Secrétariat de la Convention pour mener une évaluation conjointe de leurs besoins peuvent envoyer une demande officielle émanant d’une autorité compétente au Chef du Secrétariat de la Convention (courriel : fctcsecretariat@who.int ; télécopie : +41 22 791 5830).

Évaluations des besoins 2009-2012

À ce jour, des évaluations conjointes des besoins ont été menées dans les pays suivants : Bangladesh, Jordanie, Lesotho et Papouasie-Nouvelle-Guinée (2009) ; Ghana, Guatemala et République de Moldova (2010) ; Bhoutan, Palaos et Fidji (2011) ; Samoa, Îles Cook, Îles Salomon, Kirghizistan, Gambie, Colombie et États fédérés de Micronésie (2012). En 2012, des travaux partiels visant à aider l'Afghanistan et le Sénégal à examiner leurs législations nationales de lutte antitabac respectives et à élaborer des plans d’action pour leurs pays ont été réalisés. Ils seront suivis par une évaluation complète à une date arrêtée d'un commun accord. Une mission préparatoire en amont d’une évaluation des besoins complète a également été menée pour le Botswana en 2012.

Évaluations des besoins 2013-2014

• République islamique d’Iran (du 3 au 7 février 2013)
• Népal (du 14 au 19 avril 2013)
• Sierra Leone (du 6 au 10 mai 2013)
• Burundi (du 13 au 17 mai 2013)
• Géorgie (du 3 au 7 juin 2013)
• Maurice (du 10 au 14 juin 2013)
• Gabon (du 1er au 5 juillet 2013)
• Burkina Faso (du 12 au 16 août 2013)
• Îles Marshall (du 7 au 16 septembre 2013)
• Sri Lanka (du 14 au 18 octobre 2013)
• Peru (du 18 au 22 novembre 2013)

Assistance après l’évaluation des besoins

Les Parties qui ont mené une évaluation conjointe de leurs besoins ont bénéficié d'une assistance post-évaluation. Grâce à la subvention octroyée au Secrétariat à cette fin, le Bhoutan, le Ghana et le Guatemala ont mis en œuvre des projets de promotion de l’éducation, de la communication et de la formation, d’une part, et de sensibilisation du public, d’autre part. Un projet est également en cours en Jordanie. Grâce à la subvention de la Commission européenne, le Kirghizistan et la République islamique d’Iran reçoivent une assistance technique dans des domaines tels que la taxation du tabac, la surveillance, l’obtention de licences pour l’utilisation de mises en garde sanitaires illustrées, l'élaboration de plans d'action de lutte antitabac nationaux, etc. Cette assistance sera bientôt élargie à toutes les Parties qui réalisent des évaluations conjointes des besoins.