Bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA)

Enrichissement en vitamine A des aliments de base

La carence en vitamine A représente un problème de santé publique dans plus de la moitié des pays, notamment en Afrique et en Asie du Sud-Est. Elle constitue la principale cause de cécité évitable chez l’enfant et elle accroît le risque de morbidité et de mortalité consécutives à de graves maladies infectieuses. Chez la femme enceinte, une carence en vitamine A entraîne une héméralopie ou cécité nocturne et peut augmenter le risque de mortalité maternelle.

L’enrichissement des aliments de base en vitamine A peut constituer une intervention de bon rapport coût-efficacité pour réduire l’avitaminose A, notamment là où la nourriture ne peut être suffisamment diversifiée pour permettre d’en améliorer la qualité nutritionnelle. La recherche s’efforce actuellement d’établir les avantages et les inconvénients d’un enrichissement en vitamine A des aliments de base – sucre raffiné, huiles et graisses alimentaires, graines de céréales, condiments et lait, par exemple – pour le bilan vitaminique A et l’état de santé de la population générale. L’OMS fera des recommendations en se fondant sur les résultats de ces recherches.

Documentation de l’OMS


L’enrichissement des aliments de base dans la prévention de la carence en vitamine A
Statut: directives en cours d’élaboration
Année de publication: publication prévue en 2013

Éléments d’appréciation


Étude Cochrane
Essais cliniques
Partager

Dernière mise à jour:

15 août 2013 21:43 CEST

Intervention de catégorie 2

Il y a des recherches de grande ampleur mais il n’existe pas de directives récentes qui aient été approuvées par le Comité d’évaluation des directives de l’OMS.